Archives de la catégorie: Tuto couture

Little Foksa

Ceci est mon troisième essai du sac Little Foksa.

Le premier a été un échec assez cuisant à cause d’un très mauvais choix de tissus (trop mous, trop épais) et de mon manque de compréhension du patron (acheté par erreur en allemand alors qu’il existe dans des langues que je comprends). Le second risque fort d’être réussi, mais il me manque du matériel puisqu’il s’agit de la version A, plus complexe, avec entre autres détails un insert zippé.

En attendant d’aller à la mercerie, j’ai eu envie de coudre la version B, plus simple, en guise de cadeau de fin d’année pour l’instit’ du Gremlin. Et dans la foulée j’ai ajouté un calepin pratique, un stylo orange fluo ainsi que des planches de stickers rigolos. Nous aimons beaucoup l’instit’ du Gremlin.


Ce patron est vraiment sympa, mais il a tellement d’options qu’on se perd un peu dans le tutoriel photo qui l’accompagne. J’ai donc pris quelques photos en passant afin de montrer plus clairement qu’elles pièces couper pour cette version précise. clique donc sur les photos pour les agrandir.

Note aussi ces quelques points importants :

  • Je conseille d’utiliser des tissus fins et ayant de la tenue, mais aussi de ne pas rechigner à utiliser le fer à repasser tout du long et faire de belles surpiqûres pour un résultat bien net.
  • La pièce 1 existe en deux versions, toutes deux sur la même pièce de patron. Pour la version A elle est longue, pour la B, comme ici, elle est un peu raccourcie. L’endroit où raccourcir est indiqué sur le patron.
  • La version B ne comprend normalement pas la partie avec les porte-cartes. J’avais envie de la mettre, mais cela signifie qu’une fois assemblée j’ai dû la recouper par endroits afin qu’elle corresponde à la taille de la pièce 6.

Le souci c’est que la version 2 presque finie sera offerte à une amie, mais aussi que le Gremlin m’a demandé d’en coudre encore quatre versions pour la directrice de son école ainsi que les dames de la garderie, qui se sont toutes merveilleusement occupées de lui au cours de ses années de maternelle (l’an prochain il entrera en primaire et devra leur dire au revoir). Mais donc, quand aurais-je le temps de coudre le mien de sac hein ? Je te le demande !

La jupe, la culotte et la malédiction

Or donc, après ma surjeteuse et deux machines à coudre, c’est mon fidèle appareil photo qui vient de me lâcher. C’est la vie !

Moi qui attendais avec impatience de vous montrer mon tout dernier projet et prenant des photos dignes de l’amour que je lui porte, me v’la servie tiens. Mon ami Charles a déjà été bien gentil d’immortaliser la bête à l’aide de son « téléphone qui fait tout sauf le café ».

Je me suis d’abord ridiculisée au bord du canal dans une pose digne de ma rebellitude, mais la triple épaisseur de pulls sous le manteau qui me boudine et le bonnet digne de « Zezette épouse X » n’aidaient pas vraiment à mettre ma tenue en valeur. Puis nous avons fait les clowns près de la place Sainte Catherine, toujours avec un succès mitigé (faut bien le dire : je caillais sévère mine de rien). Au final, nous avons préféré nous réfugier au chaud, à la maison, dans un cadre moins joli mais nettement plus adapté au tombage de pulls. lire la suite »

[Tuto] Les boutons « invisibles »

Nononon, évidemment je ne jette pas de sorts d’invisibilité sur mes boutons.

Mais voici ma formule magique pour faire disparaître les fils avec lesquels ceux-ci sont cousus. Parce que quand on a pris la peine de coudre un beau vêtement doublé qui s’ouvre (chemise, robe-chemise, gilet… ça marche aussi pour les vestes et manteau, mais pour le coup je vous conseille plutôt l’astuce du double-bouton), c’est tout de même ballot que cette moche couture soit visible sur l’envers. lire la suite »

[Tuto] Le sac à laine nomade

Haha, notez que je ne cause plus de « sac à tricot » car on m’a gentiment signalé que les crocheteurs se sentaient exclus…

Ce dévidoir à laine permet de tricoter ou crocheter debout, assis, couché, sur une balançoire et même en marchant… La pelote se déroule toujours sans à-coups. Il est entièrement doublé et sa contenance permet d’y ranger un petit pull, une pelote de laine… J’ai range aussi mon petit nécessaire à tricot.

Voici trois tutoriels en un : non seulement je vais vous expliquer comment coudre ce sac, mais pour les plus débutants vous apprendrez aussi à poser proprement du passepoil en rond, et comment assembler un cercle et son côté en deux coups de cuillère à pot (ou quasi). lire la suite »