Archives de la catégorie: Pour hommes

Années 20 bis repetita

Après la robe de poule, voici le costume d’homme d’esprit rétro…

Il fallait quelque chose qui convienne à un gn à thème années 20, tout en étant portable tous les jours évidement. Et puis bon, je n’avais pas trop le temps de coudre une veste assortie donc il fallait que le tissu colle à peu près avec celle de Monsieur. Bref voici un pantalon et un gilet d’homme dont j’suis plutôt fiérote ma foi.

Le futal est comme d’habitude une honteuse tricherie : mon copain ne jure que par mon éternel patron de pyjama à taille élastiquée, celui du Burda de décembre 2010 auquel j’ai ajouté des poches et des passants. Confortable ET rapide à coudre, nous sommes tous deux gagnants sur ce coup. Le gilet doublé par contre, c’est du sérieux ! J’ai utilisé la pochette Simplicity n°7329 et, malgré une grosse déception à cause des poches qui n’en sont pas du tout en fait (les rabats sont juste cousu pour un effet trompe-l’œil, mais point de poches en dessous), j’ai beaucoup aimé m’appliquer pour le coudre. Oui, bon, okay, j’aurais pu tracer des poches moi-même, mais la sainte flemme et le fait que je devais bosser dans l’urgence m’en ont empêché.

Le montage des gilets est décidément intéressant : à chaque fois ça me fait le même coup en lisant les explications, c’est à dire que quand on me dit de tout monter ensemble sauf les côtés je doute, je manque de Foi. Et puis au final tout se passe comme sur des roulettes, avec un résultat impeccable et très élégant. J’aurais bien aimé vous montrer ce que le gilet donnait vraiment en jeu, mais hélas Monsieur avait planqué un flingue sous sa veste et ne pouvait donc la quitter, c’est ballot ! Il va donc falloir vous contenter de ces deux photos prises en vitesse et sans passer par la case repassage.

Le lainage fin vient de chez Stop Tissu et décidément c’était une super affaire. Il me reste de quoi refaire un pantalon et même coudre une veste. Mais ça, ce sera pour une autre fois (refrain bien connu) …

Je profite de ce billet pour glisser comme ça, au débotté, un petit mot pour mes parents, qui se sont dit Oui il y a déjà 41 ans : joyeux anniversaire de mariage, vous êtes épatants !

Le Noël des coloc’

Aujourd’hui place à l’authentique esprit de noyel, moelleux et chaud à souhait !

Voici donc sous vos yeux ébahis trois paires de mitaines tricotées en voyage avec des restes de laine et une superbe paire de chaussons troqués avec Papelhilo herself.

Pour ces mitaines rayées j’ai improvisé à partir d’un point fantaisie et de ma recette habituelle.

Les suivantes sont inspirées de ce patron, mais comme je ne l’avais pas sous la main j’ai utilisé ma recette et bricolé le nœud en plus. Pour les curieux sachez que c’est fastoche : on rabat des mailles (ici 12 si j’ai bonne mémoire) le rang suivant on les remonte, quelques rangs de point mousse pour éviter que ça ne roulotte, on rabat à nouveau, le rang suivant on remonte pour faire la bande de côtes au niveau des doigts … et une fois la mitaine finie il suffit de faire un nœud au milieu avec un brin de laine.

Enfin pour ces mitaines Super Mario j’ai chopé un patron en ligne, pensant que le motif se tricotait en jacquard. Grosse déception : en fait il est brodé par-dessus. j’ai tout de même essayé de le réaliser en jacquard mais ça ne rendait pas bien donc, le cœur lourd et l’âme en peine,  j’ai finalement opté pour la broderie, de façon un chouïa maladroite j’avoue. Ceci dit Simon est absolument ravi, c’est ce qui compte non ?

Sempiternel cache-cou

Ça fait quoi, 8 fois que je tricote ce modèle ?

Je n’ai pas immortalisé chacun mais on peut voir quelques unes des précédentes versions ici, et encore par là. Que voulez-vous, mes amis m’en réclament sans cesse car ils craquent tous pour ce modèle malin, tellement plus pratique et original qu’une écharpe. De mon côté j’avoue que j’ai un faible pour la construction à base de côtes, de point mousse et de rangs raccourcis. Il se tricote vite et sans une once d’ennui. J’ai comme d’hab’ rajouté une bride en plus des boutonnières afin qu’il ferme parfaitement, fastoche quoi.

Cette fois j’ai varié les plaisirs en utilisant 4 pelotes de Big Merino, la laine 100% mérinos de Drops, lavable en machine et tricotée ici en double avec des aiguilles 5 et 5.5. Une prochaine fois je prendrai plutôt 5 pelotes, là j’ai dû un peu raccourcir la partie au milieu pour être certaine de ne pas me retrouver en rade. Laure voulait du noir mais des boutons colorés, c’est chose faite, je pense que le résultat devrait lui plaire.

 

Tiens, j’en profite pour montrer une photo jamais postée par ici d’un autre de ces cache-cous, tricoté l’hiver dernier. Comme vous pouvez le constater le destinataire moustachu a tenu à préserver son anonymat à l’aide d’un masque.

Vikings !

Comme promis, voici les photos des costumes vikings cousus récemment…

En fait Laure et Silvère ont chacun réutilisé des éléments que je leur avais cousu avant pour un autre gn, éléments que je ne vous avais d’ailleurs pas montrés, ça tombe bien non ? Bref au programme nous avons donc :

 

Silvère est tout à gauche, avec son pantalon noir et la tunique orange que je lui ai cousus, j’avoue que c’est dommage qu’on ne les voit pas mieux…

Ils ont eux-même rajouté quelques galons pour coller davantage au style viking et j’adore le résultat, d’autant plus que les photos que voici sont l’œuvre de François Luc, un excellent photographe amateur qui s’est spécialisé dans les jeux de rôle grandeur nature (alias GN donc). Vous pouvez d’ailleurs lire une interview du bonhomme par ici et voir les autres photos de ce jeu viking sur son site, PhotoGNik.

Allez, je ne résiste pas à l’envie de vous montrer une photo de moi qu’il a prise lors du dernier GN Brume, je suis particulièrement peu jolie dessus mais je l’adore, elle immortalise un moment de jeu totalement hilarant.