Archives de la catégorie: Jeu de rôle et GN

Easy wax

Cette robe Burda quoi….

Elle est quasi parfaite. Originale tout en restant facile à porter, confortable bien qu’elle ne soit pas en tissu extensible (merci merci dos smocké et manches 3/4 ouvertes).

Comme pour ma première version j’ai supprimé la patte de boutonnage, avantageusement remplacée par un zip invisible sur le côté, et coupé une jupe dansante. Mais il y a un twist : cette fois ce n’est pas un simple cercle mais une jupe à quatre panneaux et poches chopée sur un patron du mag’ Knipmode.

Diantre, foutre diable, screugneugneu : le dos est un peu trop large, même pour moi. On y remédie assez facilement en déplaçant le bouton, mais dans le cas le triangle du dos baille à s’en décrocher la mâchoire. Problème facilement réglé en cousant en court de séance photo un discret bouton pression qui tient tout en place comme par magie. Mais une prochaine fois il faudra que je fasse une toile et que j’adapte cette partie.

Le buste est en revanche fort court. Ça tombe bien puisque la destinataire est foutue pile poil comme il faut pour ça, pour mon mètre 70 en revanche il faudrait que je rajoute au minimum 3 cm pour ne pas transformer la chose en robe empire mal taillée.

C’est bien simple : je veux la même. Mais faute d’avoir assez de ce wax pour jouer la copycat je vais p’t'être bien en faire une version un chouïa plus discrète.

 

Je profite de ce post pour causer d’un truc qui me tient à cœur.

Au cours des deux dernières années j’ai écrit un jeu qui s’appelle Oracle. Il s’agit d’un GN d’environ 5 heures pour 7 joueur.euse.s et deux orga. Après un paquet de sessions test je l’ai enfin mis à disposition sur l’indispensable site murder-party.org. C’est gratos, ça m’fait plaisir, si vous y jouez un de ces jours je serais curieuse de savoir ce que vous en pensez.

C’est bien beau tout ça mais de quoi ça cause au juste ? (Vous pouvez aussi lire une critique du jeu par ici.)

Advanced Timing a inventé un implant révolutionnaire baptisé Oracle. Celui-ci permet de savoir quand on rencontrera son âme soeur. Ce qui semblait au début un gadget douteux s’avère fonctionner réellement et a des implications telles qu’au cours des dix années suivantes notre société entière en sera bouleversée.

Durant ce huis clos en séquence, un groupe d’ami.e.s vivra ce changement. Chacun.e étant parfaitement libre de se faire ou non poser un implant. Mais passé un certain stade ne pas accepter l’Oracle ne permet plus vraiment d’échapper à son influence.

L’essentiel du jeu se passe à table autour d’un bon repas, de plusieurs bons repas en réalité puisque les personnages survoleront ainsi une décennie en quelques heures.

Coming soon : j’ai ENFIN cousu une poupée pour mon fils !

Au détour des vacances

Croquis façon BD d’après une photo du fils de ma pote Mélie.

Hello, je ne fais que passer…

Je profite des vacances pour écrire mon nouveau scénario de jeu de rôle grandeur nature, lire et surtout dessiner…. Mais promis, je repasserai bientôt pour vous montrer deux châles légers.

En attendant voici mes derniers essais de peinture numérique (j’avais commencé à vous en parler par ici). Je pense avoir trouver l’application pour Ipad dont je rêvais : Sketches de Tayasui en version payante (moins de 6€).

D’après une photo trouvée dans un magazine.

On m’avait beaucoup vanté Art Rage, qui a effectivement du potentiel, mais je cherchais des outils du même style mais sans effet de matière en volume. C’est le cas ici, l’outil pour estomper est plutôt efficace et je suis très fan du système « goute d’eau » : pour tous les effets de peinture type aquarelle apparaît en bas de l’écran un dessin de goutte, tant que l’on ne clique pas dessus l’application considère que la surface reste humide et que les teintes continuent à se mélanger. Puis en un clic l’effet sèche et peut être recouvert sans bavure. Top !

Illustration pour un JDR un cours d’écriture.

Comme la perfection n’est pas de ce monde, forcément le fait de bosser sur un Ipad mini ayant presque trois ans ne permet pas d’obtenir un fichier imprimable en grand format. En format paysage je me retrouve tout de même avec un fichier de 1024 x 768 pixels, ce qui n’est pas si mal. (Comme d’hab’ j’ai utilisé mon fidèle stylet Jot Pro – Adonit)

D’après une vieille photo d’actrice en noir et blanc.

Pour l’instant je tâte timidement le terrain mais l’envie me taraude de plonger dans les effets de matière et jouer avec les incorporations de typo, même si décidément je suis bien plus à l’aise avec le dessin d’observation que pour tout ce qui touche à l’illustration.

 

Je vous laisse avec un petite annonce :

samedi 23 à Namur je présenterai mon nouveau gn, Connectés, dans le cadre du SMELD. Les deux sessions du matin sont complètes (ça part vite quand il n’y a que deux rôles) mais il reste un peu de place pour celles de l’après-midi. En prime des gens très bien proposent quatre autres jeux encore plus tentants. Inscrivez-vous vite si vous êtes dans le coin.

De quoi ça cause au juste ?

Connectés est un jeu court (1h30 en tout) pour deux joueur.euses.

Vous êtes dans une voiture, le conducteur vient de descendre faire une vérification, la passagère qui se trouvait sur le siège avant se lève alors précipitamment, fait le tour de la voiture, se met au volant et démarre en trombe, au grand étonnement de celui-ci mais aussi de l’autre passager.e du véhicule.

Comment en est-on arrivé là, est-ce que les personnages décideront finalement de retourner chercher celui qui a été abandonné … ? C’est grâce aux réseaux sociaux que vous obtiendrez des réponses car, de nos jours, quand on a un smartphone dans la poche on n’est plus jamais vraiment seul, même durant un road trip comme celui-ci.

GN et photographie

Voila un moment que je veux publier par ici un mini article sur le GN.

C’est d’autant plus d’actualité que je viens de me lancer dans la photographie de GN, ce à titre purement bénévole, et de publier un article sur ce sujet précis sur le site Electro-GN…

Je vous propose un petit tour des derniers jeux que j’ai eu la chance de jouer et photographier. En seconde partie vous trouverez un pavé de texte expliquant ce que c’est que ce loisir merveilleux qui permet de combiner imagination, interprétation, costumes etc.

Un moment fort pour moi. Photo Nicolas Vassort. (Juliette j’te kiffe !) lire la suite »

Ma L.R.N

Vous attendiez impatiemment une Petite Robe Noire ? Moi aussi.

Mais voila, le besoin surpasse l’envie, et j’avais besoin d’une longue robe noire à taille empire pour un gn historique. Ce patron n’est pas histo, le tissu est synthétique et ça se voit de près… Qu’importe car cette fois je ne serai pas joueuse mais photographe, les organisateurs m’ont donc simplement demandé de porter une robe longue et sobre ayant un look vaguement histo.

Grâce à Slania j’ai pu mettre la main sur le mag’ Burda de décembre 2014, que j’avais lamentablement laissé passer sans l’acheter. Cette robe, la #127 B, me faisait déjà de l’œil à l’époque. Dans sa version mi-longue et rouge est elle à croquer non ?

J’avais deux critères pour ce projet : que ça aille vite en coûtant le moins cher possible. J’ai donc choppé chez Tissu Passion un tissu cheap dont le tombé est tout de même fluide et assez sympa. Pas de poches, même pas de fermeture à glissière (j’arrive tout juste à l’enfiler et l’enlever ainsi)… Mon seul regret c’est d’avoir zappé l’étape de couture du haut du pli avant, qui m’aurait moins donné l’impression d’être enceinte.

C’était l’occasion de tester la bête pour une éventuelle future réalisation plus… urbaine. Je ne suis pas fan des manches trompette, surtout qu’à cause de la composition du tissu l’électricité statique colle le surplus à ce niveau, mais dans l’ensemble elle me botte bien.

Une prochaine fois il faudra que je prolonge un peu le corsage afin de laisser plus de place à mes généreux boobs, là ils tiennent en largeur mais la partie empire commence quasiment à mi-boobs, ce qui n’est guère confortable. Surtout que la très large encolure ne me permet pas de porter mes habituels soutifs à bretelles, je dois donc switcher pour la version sans bretelle qui ne tient pas merveilleusement en place.

Ah oui, une prochaine fois il faudra que je la repasse aussi. Feignasse que je suis….