Archives de la catégorie: Grossesse

Le t-shirt de championne

Il me restait des chutes de tissus techniques, j’étais O-BLI-GEE d’en faire quelque chose non ?

Pour accompagner mon Duathlon de grossesse j’ai donc cousu une version modifiée du patron Nettie de Closet case files. J’ai pris ma taille habituelle puisque ces tissus sont bien plus extensibles que ceux que j’utilise en général. Il y a toutefois deux soucis : quand je grossis (ce qui est très visiblement le cas en ce moment) je prends essentiellement du gras dans les cuisses… et dans le haut des bras, donc me voila un peu serrée du jambonneau du haut. Et je n’avais pas assez de tissu pour faire un t-shirt long, il a déjà fallu sérieusement me prendre la tête pour réussir à caser toutes mes pièces.

Nononon, ce n’est pas un patron de grossesse, et pourtant ouiouioui je case mon bidon de 7 mois dedans sans avoir modifié la coupe générale. C’est la magie des tissus extensibles, et ainsi j’espère bien continuer à le mettre après l’accouchement (je sais que les tissus extensibles se détendent, mais celui-ci « récupère » vraiment bien sa forme, et je le porte assez peu en fait, ça devrait donc aller). Niveau modification, j’ai fait simple, et je suis plutôt contente du rendu qui m’a permis de tout couper dans mes chutes et met joliment en valeur mon côté œuf de Pâques.

C’est plus sympa avec un futal noir uni finalement….

Comme pour mon body Nettie bleu, j’ai suivi les conseils de la créatrice et ajouté une brassière intégrée. Mais cette fois au lieu d’avoir juste une pièce de power mesh sur l’avant prise dans les coutures de côté (et qui donc tiraille mochement sur celles-ci) j’ai dessiné une pièce équivalente pour le dos. la brassière est ainsi plus confortable et nettement moins visible.

Vais-je un jour me décider à coudre des fringues pour mini-nous ? Je crois que je suis une mère indigne, pour l’instant mon confort passe avant le reste (il faut dire qu’on m’a donné tellement de chose pour lui que son tiroir déborde déjà).

 

On prépare l’été

La chaleur a débarqué et avec elle une grosse envie de robe ultra légère et surtout loooooongue afin de protéger mes gambettes de la chaleur.

J’ai donc chopé un voile de viscose très doux chez Tissu Passion à Bruxelles et rallongé le patron de la robe de grossesse #128 du Bubu de février 2012, déjà testée et approuvée il y a quelques temps. Résultat : une robe exactement comme j’en rêvais, c’est à dire facile à enfiler et à vivre, mais qui est loin de faire l’unanimité autour de moi.

Je me rends, j’avoue : c’est vrai qu’elle fait un peu sac ou chemise de nuit, au choix. Mais je suis très à l’aise dedans, elle m’a pris 2 heures à coudre en tout puisque le patron était déjà recopié, j’adore la porter quand il fait chaud et elle dissimule assez bien mes rondeurs de déesse callipyge. Le bilan reste donc positif.

Comme la première fois, jai zappé le zip : coupée en 40 (alors que je fais désormais un bon 42, mais je pense que la finesse du tissu aide un peu sur ce point, ma précédente version dans la même taille étant un peu plus serrée) elle a tout de même suffisamment d’aisance pour être enfilée comme ça. En plus de rallonger la jupe j’ai élargi les manches d’une taille car je déteste être serrée à ce niveau, et le rendu me semble impec’ ainsi. Ahhh, j’allais oublier : j’ai aussi entoilé et doublé la pièce le milieu du corsage afin d’améliorer la tenue de l’encolure.

À bientôt pour une….. oui, une troisième version de cette robe.

 

Le gilet de Superman

Mais que vois-je dans le ciel, est-ce un oiseau, un avion ? Non c’est Super Gilet !

Hum. Nan mais quand même quoi, ce gilet  issu du magazine Ottobre femme de 03/2015 ressemble vachement à une cape quand même. Il faut dire que la couleur matche avec les tenues du fameux super héros en slip, que la forme est très basique et totalement dénuée de pinces/découpes flatteuses dans le dos, mais aussi que je n’ai pas choisi le bon tissu pour coudre cette babiole.

En effet, j’aurais dû utiliser un jersey de viscose bien mou pour obtenir le tombé mollasson et fin idéal pour cette pièce. Las, chez Tissu Passion à Bruxelles, j’ai eu un gros coup de cœur pour une maille fine certes, mais avec une belle tenue, ce que je croyais tout indiqué pour ce projet. D’où l’effet cape de super-héros en slip.

N’empêche que je l’aime bien ce fichu gilet : il est ultra confortable et niveau réalisation on peut difficilement faire plus simple et rapide… Mon pote Christian (le Mi de Lylimi) m’a suggéré d’ajouter tout bêtement deux liens dans les couture de côté histoire de pouvoir ajuster un peu les dos. Je crois que c’est ce que je vais faire.

En attendant je ne boude pas mon plaisir et je porte beaucoup ce gilet doudou, parce qu’après tout c’est chouette d’être une super héroïne.

Jupe-culotte arrondie

Ahhh, Meïna je t’aime toi tu sais !

Meïna c’est la jupe-culotte de la marque Je fais mes dessous. Un patron super simple, super rapide, super adapté aux débutants et aux fainéants dans mon genre… Par contre j’avoue qu’à ce stade de baleinisation pré-maternelle on fait plus flatteur (mes gambettes seraient mieux mises en valeur par un jean slim avec une ceinture adaptée, j’en conviens), mais certainement pas aussi confortable.

J’avais cousu une première version avec ceinture extensible, mais la forme de la dite ceinture ne me satisfaisait pas : certes, c’est fastoche à faire, mais un rectangle, même extensible, suit mal les courbes féminines, surtout quand elles sont bien prononcées à cause d’un alien squatteur.

Cette fois j’ai cousu la version proposée normalement pour les ceintures en tissu non-extensible, maaaiiiis réalisée dans un ponte (extensible donc) assez top repéré grâce à Mimolette et Tassadit chez Tissu Passion à Bruxelles. J’ai un chouïa modifié la coupe afin que le devant couvre un peu plus le ventre, mais dans l’ensemble cela reste assez fidèle au patron. Ainsi le rendu est bien plus flatteur, tient bien en place et marque la cambrure. Moi contente, moi ne plus vouloir le quitter !

Bonus : après l’accouchement je n’aurais qu’à démonter la ceinture et coudre à la place une ceinture noire (par exemple) non extensible pour avoir un pantalon à ma nouvelle taille durant le mois d’août.

Le coton fluide vient lui aussi de chez Tissu passion (5€ le mètre, ça va), on ne le voit guère sur les photos mais il s’agit d’un motif étoilé qui m’avait enthousiasmé sur le coup. Je suis un p’tit peu déçue que de loin on ait l’impression d’un pied de poule. Tant pis. Il est doux, léger, fluide…. C’est déjà pas mal non ?

Promis, une prochaine fois je repasserai mes fringues avant de les prendre en photo….