Archives de la catégorie: Décoration

Pandas et koalas

Des pandas et des koalas, qui sont les plus mignons ?

J’ai eu le grand plaisir de gagner le beurre de mes épinards en décorant une crèche. La cahier des charges : des animaux mignons. Qui jouent, qui signent parfois (cette crèche accueillera aussi des enfants mal-entendants) et qui font la sieste au-dessus des berceaux.

Mes petits singes sont décidément moins adorables que les pandas, eux-même, à mon humble avis, étant eux-même moins choupinous que les koalas.

Faut dire que ceux-ci ont eu un traitement de faveur puisqu’ils ont été peints dans les deux seules pièces dont les murs étaient en enduit lisse, le reste des murs étant recouvert de toile à peindre gaufrée qui rend mon boulot de peintre déco un poil plus casse-bonbons par moment.

Moralité : si vous voulez de beaux murs, évitez les solutions cheap et rapides, ça vaut le coup de reboucher les fissures et faire un enduit impec’.

Hop hop hop, on me souffle dans l’oreillette que c’est le moment de filer un lien vers d’autres de mes réalisations, des fois qu’il vous prendrait l’envie pas-si-folle de faire appel à moi pour embellir vos demeures et lieux de travail. Sachez, oh vous qui me lisez, que je travaille principalement à Bruxelles et qu’il suffit de remplir le formulaire de contact que voici pour obtenir plus d’informations.

Je ne mets là qu’une petite sélection de mes photos, le choix fut difficile (en fait non, certaines de photos ont été prises le soir et sont vraiment pourries, mais chut).

Don’t panic…. Organize!

Dans une vie antérieure, j’étais peintre décoratrice spécialisée en trompe-l’œil.

Kézako ? Et bah en gros je peignais ce genre de choses sur les murs des gens :

Travaux d’étude, huile sur papier

Yep, tout est faux, le marbre, le bois comme les moulures. Je montre ici des travaux d’étude car, hélas, on m’a rarement commandé des trucs aussi intéressants, et quand c’était le cas la diffusion de photos n’était pas autorisée. Pour varier les plaisirs j’ai aussi peint pas mal de déco « fun », surtout dans des chambres d’enfants, comme par exemple celle de Pimprenelle :

Ou encore des trompe-l’œil figuratifs comme chez ces fan d’ornithologie :

Tout ça pour dire que le mois dernier pour la toute première fois on m’a commandé une peinture militante, et ça fait rudement plaisir de peindre quelque chose qui envoie un message, simple mais puissant. Oh, c’est pas du super original non plus hein, l’avocate qui le m’a commandé pour son bureau savait exactement ce qu’elle voulait, à savoir le célèbre « don’t panic, organize » montrant de petits poissons chassés par un gros méchant qui finissent par s’organiser et, en groupe, le poursuivre à leur tour.

Ma chouette cliente voulait aussi que le gros poisson ait une couronne sur la tête, et que dans la foule de « petits » soient glissés quelques clin d’œil. On peut donc jouer à cherche l’anarchiste, les enfants, le poisson LGBT, deux handicapés…. J’ai ajouté pour le plaisir un punk et un hipster à moustache.

J’suis verte de ne pas avoir réussi à prendre une bonne photo de l’ensemble, faute de recul et d’appareil photo correct sous la main, mais vous voyez en gros ce que ça donne. Pour un boulot réalisé aussi « vite » par rapport au nombre de poissons, je suis plutôt contente du rendu.

Mon seul regret c’est la typo des banderoles, mais en même temps le côté bricolé maison des manif’ est bien rendu.

Décidément, ça fait du bien de se dégourdir le pinceau….


Qui va piano va sano

Je n’ai plus le temps de rien….

Enfin si, je fais une tonne de choses, mais les machines à coudre sont rangées jusqu’au post-déménagement, et enduire et peindre à tour de bras (c’est le cas de le dire) commence à réveiller mes douleurs tendinistesques des deux coudes, donc je fais trrrrrrès attention et j’ai abandonné toute idée de tricoter en plus. On pourrait craindre que la sale accro que je suis fasse des crises de manque à cette idées, mais heureusement il me reste le jeu de rôle, le dessin et la photo pour me défouler artistiquement parlant quand je trouve deux minutes.

C’est parti pour un résumé de ces 10 derniers jours ! lire la suite »

On est dimanche

Dimanche, jour de farniente…

Je devrais être en train de prendre des photos de ma dernière réalisation couturesque ou du châle fini il y a déjà quelques jours, mais aujourd’hui j’ai plutôt envie de vous causer d’un truc dingue de dingue : je vais bientôt déménager !

Dingue, vraiment ? Oh que oui ! À partir de demain matin, je serai en bleu de travail perchée sur mon escabeau, à décoller du papier peint, enduire, peindre… Je compte même poser du carrelage. Nous allons faire appel à des pro pour aller plus vite et faire des trucs que je ne pense pas à notre portée, et si tout va bien nous emménagerons à la fin du mois. Ou pas, on verra comment tout ça avance.

Et ouais : ça veut dire que je ne pense pas avoir le temps de coudre des masses d’ici là (ceci dit, vu comme je suis accro, il est fort possible qu’en rentrant claquée le soir je décide de me jeter sur ma machine histoire de me détendre). Il se peut aussi que deux nouveaux thèmes fassent leur apparition par ici, parce que je vais avoir furieusement envie de venir causer déco et jardinage sur ce modeste bloug.

Comme vous pouvez le constater sur ces photos (prises en grande partie par l’agence immobilière, les meubles ne sont donc pas les nôtres), les anciens proprio avaient fait pas mal de travaux de déco, on sent qu’ils aimaient vraiment leur maison, mais ce n’est pas forcément notre tasse de thé….

Quand au jardin, il a beau être tout petit, après 6 mois sans entretien c’est devenu une mini jungle, qui m’enthousiasme mais réclame quand même qu’on s’y colle sérieusement, et j’ai de furieuses envies de plantes aromatiques, en particulier de la  menthe : je ne sais pas pourquoi mais faire pousser de la menthe est le saint Graal à mes yeux. J’ai des rêves simples en fait.

C’était l’article « avant », j’ai hâte de vous montrer les photos « après » et d’être enfin installée.

 

Et non, je n’ai pas fini : comme je suis d’excellente humeur, j’ai décidé de faire un cadeau à quelqu’un.

Vous vous souvenez de mon petit sac YSL de récup’ ? Si vous l’aimez, il est à gagner, parce que, bien que je le trouve adorable, je ne pense pas l’utiliser des masses, et ce serait dommage de le laisser dans un placard. Je rappelle qu’il s’agit d’une réalisation à partir de matériaux de récupération, propres mais avec des marques d’usure et pas mal d’imperfections. Je trouve que ça lui donne du charme, mais je préfère le préciser pour éviter les mauvaises surprises.

Pour le gagner, faites chauffer vos talents de télépathes : à cet instant précis je pense très fort à un chiffre entre 0 et 500. Devinez lequel et laissez un mot dans les commentaires avant mardi 9 à minuit. Si personne ne tombe juste (hélas hélas, le don de télépathie se perd) le ou la plus proche remportera le cadeau.

Vous habitez à l’autre bout du monde ? Et bien ce n’est pas grave, je vous l’enverrai tout de même (ça m’agace toujours, ces concours auxquels beaucoup ne peuvent pas participer parce qu’ils ne vivent pas dans le bon pays).

Je terminerai par cette citation indispensable de Groucho Marx : « Faites des économies d’eau, prenez votre douche avec un(e) ami(e) ».