Oui, mais non…

J’ai cousu ce p’tit haut exprès pour vous faire un tuto. Autant prévenir tout de suite : ce sera pour une prochaine fois.

En effet, j’ai eu l’idée géniale de choper ce crêpe de polyester dans mon stock, un truc insupportable qui fuit sous les ciseaux au lieu de tenir sagement en place. Résultat, les fameuses gouttes ne sont pas nickel, ce qui est quand même ballot quand on veut faire un tuto sur le sujet. Je plancherai un autre jour là-dessus, promis, et aujourd’hui je me contente donc de vous présenter ce top tout simple.

Le fameux crêpe vient de chez Stop Tissu, quand je l’ai croisé je n’en avais abssssssolument pas besoin mais il m’a sauté dans les bras en criant « prend-moi prend-moi ! ». Je suis faible, j’ai donc acheté un tissu pourrave juste pour sa superbe couleur (et puis bon, 2 roros le mètre quoi). Nan, le vrai bon plan c’est le joli biais qui l’accompagne : de passage chez ma mercière parigote préférée je me suis jetée telle la vérole sur le bas-clergé breton sur ces biais fleuris façon liberty. Tenez-vous bien : 40 centimes le mètre ! Il y a d’ailleurs une quatrième couleur proposée si ça vous chante. Je me dis parfois que je vais passer pour une super radine à force de causer sous par ici… Promis ça n’est pas le cas, c’est juste que j’ai un budget serré, et que partager ce type d’info ça peut aider ma foi.

Le patron, c’est encore une fois le n°4 du mag’ Tendances Couture n°5, un modèle que l’on peut donc trouver en pochette chez Simplicity. Toujours pas de système de fermeture, je l’enfile tel quel et « emballé c’est pesé ». Je l’aime l’aime l’aime malgré ses défauts, mon copain m’aime m’aime m’aime dedans, tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Tiens, j’en profite pour inaugurer une section « petites annonces », il y a en effet deux trucs dont il faut qu’on cause :

J’ai prêté il y a quelques mois un bouquin de couture auquel je tiens, en oubliant évidemment de noter le nom de l’emprunteuse, donc si l’une d’entre vous a mon exemplaire du livre jap’ traduit en français « petites filles modèles », il ne faut pas hésiter à faire signe, muchas gracias !

Secundo, je cherche du boulot. C’est couillon, je viens seulement de réaliser que je pouvais en parler sur ce blog. Bref, je vis à Bruxelles, donc si vous êtes dans le coin et cherchez ou entendez parler de gens/associations/écoles/whatever qui cherchent une :

  • peintre décoratrice spécialisée en trompe-l’œil (cliquez sur les miniatures)
  • prof de dessin/peinture/arts plastiques (j’ai occupé ce genre de poste pendant plusieurs années, et j’ai une grosse expérience en tant qu’animatrice auprès d’enfants et ado)
  • prof de couture ou tricot pour un niveau débutant/intermédiaire, adultes ou enfants

Alors ça me rendrait rudement service que vous me contactiez ! Merci m’sieur-dames…

11 Commentaires

  • 1
    Lyli
    3 mai 2013 - 17 h 42 min | Permalien

    Je préférais la version précédente, ne me demande pas pourquoi, d’habitude je suis accroc aux couleurs choc, mais là je ne sais pas ce qui m’arrive :)
    Quoi qu’il en soit le modèle est vraiment chouette et le biais je l’adore aussi, je ne sais pas comment je vais utiliser celui que tu m’as rapporté, mais là sur ton top il est vraiment mis en valeur.

    Pour ta recherche de travail, si j’entends quoi que ce soit, je te ferai signe, bon courage !

  • 2
    saki
    4 mai 2013 - 17 h 22 min | Permalien

    Je suis assez d’accord en fait, je pense que les gouttes sont plus jolies soulignées de passepoil, là ça fait un peu… vide.

  • 3
    delphine
    4 mai 2013 - 20 h 35 min | Permalien

    coucou Saki !
    bon courage pour ta recherche d’emploi !
    pour ce haut, les manches goldoraquent trop je trouve… et c’est vrai que des gouttes passepoilées étaient plus chouettes… mais il est quand même très très très mettable !
    bonne soirée,
    Delphine

  • 4
    5 mai 2013 - 18 h 07 min | Permalien

    J’aime beaucoup ta générosité, c’est gentil de faire des tutos « comme ça ».

    Bon sinon c’est pas du boulot, plutôt du bénévolat, mais si tu veux des vacances « expériences », il y a une offre qui circule pour bosser en Equateur, en tant que prof de dessin, mais même si tout est pris en charge une fois sur place, il y a quand même le billet d’avion à payer.

    Et encore sinon ;-) je ne sais pas comment ça fonctionne en Belgique mais en art-thérapie, point besoin en France d’avoir un diplôme, ce sont souvent des artistes qui proposent des prestations de dessin, peintures aux maisons de retraite, assos de malade etc… Plus par mail si tu veux.

  • 5
    5 mai 2013 - 20 h 04 min | Permalien

    Sympa ce haut, vivement le tuto (je préfère les gouttes passepoilées aussi), il me tarde de le tester.
    Bon courage pour ta recherche de boulot.

  • 6
    saki
    5 mai 2013 - 20 h 44 min | Permalien

    Delphine, en effet l biais est joli mais rigidifie trop, tant pis décidément. Merci pour ton retour !

    Théa, alors là tu m’intéresses à fond, je pensais justement que l’art-thérapie ce serait niet n’ayant pas de diplôme dans ce domaine précis, je te contacte rapidos !

    Rozenlight, mille mercis !

  • 7
    Cilou
    15 mai 2013 - 15 h 37 min | Permalien

    j’dis ça j’dis rien, mais Marilyn, ma prof de couture, a créé son propre cours de couture pour pouvoir vivre de sa passion (L’Atelier à Coudre, 78 rue Grignan à Marseille. sa page facebook où tu trouves la veste que je viens de finir, et la robe 50′s du TC n°7 (la belle robe à pois) qu’elle a fait en 40/42 (sa taille) pour que je puisse voir si elle me va avant de la faire… : https://www.facebook.com/LAtelierACoudre#!/LAtelierACoudre)

    Je ne sais pas quels sont les dispositifs de création d’entreprise en Belgique, mais la formule de Marilyn est la suivante : dans son local, elle fournit les machines à coudre, la surjeteuse (je l’aime), le fer à repasser (je l’aime moins), le fil et tout le matos : ciseaux/épingles/papier à patrons/aiguilles/…(mais pas le tissus) et a une collection de Burda et autres magazines de couture pour que nous (les élèves) trouvions notre bonheur créatif. Elle fait des cours particuliers, des cours collectifs (à 5 chacun(e) réalise son projet et elle est là pour nous « aiguiller » à tour de rôle).

    Si tu as une âme aventureuse et entreprenariale, pourquoi pas ?

    En tous cas bonne chance pour ta recherche et merci de partager tes expériences couturistiques, tricotesques et autres avec nous.

    Bisouxx
    Cilou

    • 8
      Cilou
      15 mai 2013 - 17 h 09 min | Permalien

      TC N°8 en fait je crois. le modèle 55-56…?

    • 9
      saki
      16 mai 2013 - 9 h 57 min | Permalien

      Merci pour cette idée, je suis justement sur une piste de ce genre, on verra comment ça se goupille !

  • 10
    27 mai 2013 - 13 h 55 min | Permalien

    J’avais noté l’adresse de ta mercerie parisienne sur un coin de carnet (oui, j’ai toujours un carnet à portée de main ! in-dis-pen-sable !)
    Et samedi, n’étant absolument pas dans le coin, je me suis proposée à moi-même d’aller voir à quoi ça ressemblait. Ma logique est imparable, je sais.
    Donc j’y suis allée, et c’est trop bien !!!!
    La mercière est adorable, accueillante, avec des tas de bonnes idées et de bons conseils. Et sa boutique regorge de petits trésors.
    Donc en 3 mots : Dans mes bras !
    Merci d’avoir partagé cette adresse :)

    • 11
      saki
      27 mai 2013 - 14 h 18 min | Permalien

      Extra, je suis contente que l’endroit te plaise !