Ukulélés peints

Avant celui troqué avec Eolune, j’avais déjà décoré quelques ukulélé pour des mais ou pour moi. J’ai un gros faible pour le premier, un instrument très toc mais qui sonne étonnamment bien (enfin disons pas trop mal) ; Sabine voulait des dessins d’inspiration africaine, peut être aussi un oiseau… et moi j’avais envie de faire de fausses incrustations de nacre et d’ébène.Techniquement j’ai utilisé de l’acrylique sur un fond poncé finement et fini par deux couches de vernis mat non jaunissant, comme d’hab’.

L’oiseau de la tête de manche vient d’un livre sur l’art celte.

Le second est en fait un banjolélé que j’ai commandé à un luthier amateur en Hollande. Pas une flèche certes (je me suis fait une raison, il ne sera jamais parfaitement juste) mais c’est un instrument jubilatoire !

Il ne lui manquait qu’une décoration personnalisée sur la tête de manche, et jouant dans un groupe de musique klezmer j’ai eu envie de faire un p’tit clin d’œil à la culture juive, qui n’est pas du tout la mienne mais qui m’intéresse.

En fait il manque encore une chose à ce banjolélé : une housse qui lui rende justice… Je n’ai plus qu’à m’y mettre donc.

 

2 Commentaires

  • 1
    15 avril 2011 - 10 h 26 min | Permalien

    J’adore tes petites déco d’instruments, ça les rends uniques !

  • 2
    15 avril 2011 - 10 h 28 min | Permalien

    C’est cool un instrument personnalisé avec autant de minutie et de goût ! (Mes amis zicos sont plus adeptes de collage de stickers…)Quant au banjolélé, ça doit être rigolo à jouer et à entendre!