Raté

J’avais envie d’une jolie tunique, légère, vite cousue, avec un décolleté prononcé dans le dos, un lien pour faire tenir le tout en place et des manches mignonnettes…

On notera l’absence des dites manches, parce que celles du patron choisi étaient épouvantablement mal patronnées. Je le sais, ça n’est pas mon premier essai : la première tunique n’était pas montrable mais j’ai laissé au modèle le bénéfice du doute, vérifié les tracés et retenté avec un tissu moins difficile.

Et décidément ce modèle est naze, même en ajoutant des pinces dans le dos et sous la poitrine pour faire un peu moins sac. De dos ça passe mais je préfère vous éviter les photos de face, pour sauvegarder mon ego et votre santé mentale.

Bref, quel est le nom du patron coupable ? Il vient de Tuniques pour petits et grands, un bouquin français clairement inspiré par les livres de couture japonais si populaires sur la blogosphère. Je ne sais pas ce que valent les autres modèles mais là je suis sérieusement refroidie. Pour conjurer le sort je m’en vais donc un de ces jours prendre un vrai patron, bien coupé, et le modifier pour obtenir un dos au décolleté merveilleusement plongeant et ce sera joli, nom de diou !

8 Commentaires

  • 1
    11 avril 2011 - 12 h 27 min | Permalien

    Arf, c’est dommage ça… Parce que de dos le modèle a effectivement l’air sympa ^^

  • 2
    11 avril 2011 - 13 h 44 min | Permalien

    tout n’est pas raté ! te voilà avec une photo très arty, ombres et lumières et personnage de dos … la classe !

  • 3
    saki
    11 avril 2011 - 16 h 14 min | Permalien

    Merci les filles, et oui, cette fois j’ai décidé de sortir, mes voisins ont fait une drôle de tête en me voyant prendre des poses dans la cour, niveau crédibilité c’est la lose mais tant pis.

  • 4
    12 avril 2011 - 17 h 32 min | Permalien

    Le dos est chouette, dommage pour le devant malgré les reprises et ajustements…

    • 5
      saki
      13 avril 2011 - 9 h 11 min | Permalien

      Plus je le regarde plus il me plaît ce dos, tout n’est donc pas perdu, je crois décidément que je vais m’en coudre une version mieux coupée trrrrrès rapidement. Bref, comme disait l’aut’ : pour arriver à un résultat « 100 fois sur le métier remettez votre ouvrage ».

  • 6
    10 mars 2012 - 23 h 11 min | Permalien

    Moi aussi j’ai été super déçue par ce livre… J’ai dû bien bidouillé le modèle Mari, mais qui ne tombe pas du tout comme sur la photo présentée.

    • 7
      saki
      11 mars 2012 - 13 h 39 min | Permalien

      Hello Marla, c’est le défaut des livres à la japonaise : leurs créateurs pensent trop souvent que faire des formes très simples avec peu de pièces attirera les débutants et les satisfera à peu de frais, effectivement les photos de présentations sont vraiment soignées pour que ça passe inaperçu, c’est dommage de niveler par le bas comme ça….