Tenue de fiesta !

Ça n’est pas faute d’avoir essayé de faire sobre !

Pour le concours T&N de fin d’année (je sais, j’suis hors-jeu puisque je fais partie des organisatrice du bouzin, mais ça ne m’interdit pas de participer pour le fun !) j’avais tout prévu : des patrons classieux à souhait, des tissus sobres pour une fois … Bref sur ce coup on allait voir c’qu’on allait voir, j’allais être au top du top de l’élégance ! J’ai coupé les pièces de la jupe longue dans du crêpe de polyester bleu marine (cheap mais rendant assez bien au final), quasiment tout assemblé, et réalisé que ce truc là ça n’était ni moi, ni l’idée que je me fais d’une tenue de fête, ou alors chez les veuves corses.

J’ai donc abandonné la jupe classe en cours de route et fouillé dans mes stocks pour en extraire ce voile de polyester (pas cher non plus donc) à l’imprimé funky, que l’on peut d’ailleurs voir en gros plan par ici. Qu’en faire sinon une mini jupe à volant qui tourne ?! Hop, un tour dans mes patrons pour y choper ce modèle du burda de juin 2010, déjà réalisé d’ailleurs. Pour une fois je me suis bien plantée … Je fais du 40/42 (voire 44 chez Deer&Doe et toutes la marques de patron qui font de vraies tailles, aïe) mais en général chez Bubu les modèles taillent trop grand, donc no soucy : j’ai coupé du 40. C’était une mauvaise idée. Heureusement que grâce à ma manie de systématiquement ajouter de grandes marges de couture j’ai pu rattraper le coup, une prochaine fois je taperai direct dans le 42, sans faire de chichis.

Bilan : il m’aura fallu 3 p’tites heures et 5€ de matos pour coudre ce joli caprice, immettable la plupart du temps certes mais tellement chou ! Ce patron est ultra simple, même si j’ai tout de même préféré doubler la ceinture et la partie sur laquelle sont cousus les volants avec une cotonnade ayant une meilleure tenue. Les ourlets sont simplement roulottés, zéro prise de tête donc.

Qu’on se rassure, je n’abandonne pas la jupe longue et le patronage du chemiser rétro pour autant. Je vais juste me laisser le temps de trouver des tissus un peu plus joyeux pour l’ensemble.

7 Commentaires

  • 1
    13 janvier 2013 - 7 h 27 min | Permalien

    C’est exactement le genre de créa que j’aurais pu proposer pour le concours ! J’adore les jupes qui pétillent comme la tienne ^^

  • 2
    13 janvier 2013 - 15 h 18 min | Permalien

    elle ne me semble pas du tout importable au quotidien, cette jupe ! c’est sympa et gai !

  • 3
    13 janvier 2013 - 16 h 14 min | Permalien

    J’ai plus ou moins compris comment tu faisais pour poster tes billets à 7h sans avoir à accomplir l’exploit de te lever à l’aube (plus ou moins car je suis un peu comme la lune en blog), je n’applaudirai donc pas ton billet parce qu’il est matinal ; en revanche, cette petite jupe a toute mon admiration.
    J’aime beaucoup aussi les charmants pas de danse et les photos pleines de vitamines.
    E.

  • 4
    France Parijs (alias)
    13 janvier 2013 - 18 h 48 min | Permalien

    Hop là ! Et que la fête commence !

  • 5
    saki
    14 janvier 2013 - 11 h 55 min | Permalien

    Merci les filles, je suis ravie que ma jupette vous plaise malgré sa simplicité.

    Clo’s,ceci dit ta participation est assez charmante déjà.

    Papelhilo, ça me rassure que tu valides, je vais peut être oser la mettre alors.

    Eurielle, en effet je triche sans honte. Pour les photos « pas de danse » pour tout te dire j’ai failli les virer pour case de bidon apparent, et puis flute !

    France, yep, ça donne envie d’aller danser tout ça !

  • 6
    21 janvier 2013 - 14 h 04 min | Permalien

    alala comme elle est belle la véritéééééé…..j’adooorrre…elle te va hyper bien en plus! Le modèle vient de quel livre?

    • 7
      saki
      24 janvier 2013 - 9 h 15 min | Permalien

      Merci Nath ! alors pour le modèle je l’ai indiqué dans l’article, il s’agit d’un modèle du Burda de juin 2010, extrêmement sympa car il y a trois volants mais aucune fronce grâce à la découpe des pièces.