[Cuisine] La crème de caramel au beurre salé

Attention  : ceci est une drogue dure, vous vous lancez à vos risques et périls !

Tout d’abord je tiens à signaler que vous êtes des veinards de pouvoir bénéficier de cette recette, en effet je la tiens d’une amie qui elle même a été initiée par la grand-tante de la voisine de sa sœur … qui l’avait probablement trouvée sur internet. Secundo, comme vous allez rapidement le constater, préparer un ou deux pots de crème de caramel au beurre salé est à la fois super simple, rapide (15 à 20 mn environ), très peu cher et extrêmement calorique. Bref pas la peine de venir réclamer si vous devenez obèses à cause de cette délicieusité, je suis dans la même panade figurez-vous !

Tertio : je l’ai déjà précisé lorsque j’ai mis ma première recette par ici : je ne suis pas une bonne cuisinière, je n’ai pas appris dans les Règles de l’Art. Il se trouve juste que j’ai, comme beaucoup de monde, quelques recettes que je maîtrise plutôt bien. Bref gardez à l’esprit qu’en fouillant vous trouverez d’autres recettes qui vous plairont peut être davantage, n’hésitez pas à tester d’autres mélanges et conseils donc !

Il vous faut :

  • 160 gr de sucre en poudre
  • 25 cl de crème liquide, si possible de la crème fleurette (20 cl suffisent ceci dit, j’utilise des pots de 25 car c’est comme ça que ma crème est conditionnée, et en prime ça rend le mélange un peu plus liquide ce qui me plaît bien)
  • 80 gr de beurre demi-sel

Yep, vous avez bien lu : que du light !

Je vous préviens, je préfère de loin faire mon caramel à sec. En effet pendant des années j’étais persuadée que pour réussir cette recette il me fallait diluer un minimum le sucre dans de l’eau mais après une émission culinaire sur le sujet j’ai tout de même décidé d’essayer sans et j’ai découvert que c’est finalement plus rapide et tout aussi efficace. Le point essentiel étant de ne pas aller faire un tour en attendant que ça chauffe : un caramel ça se surveille nom de Zeus ! Bref, à vous de voir, si vous avez l’habitude de faire votre caramel dilué allez-y, les conseils qui suivent ne sont pas gravés dans le marbre, il faut juste garder à l’esprit que dans ce cas la cuisson sera un petit peu plus longue.

Pour commencer faites chauffer votre crème au micro-onde si vous en avez un, sinon à feu doux dans une seconde casserole. Le but ici n’est pas de cuire mais de réchauffer afin de limiter le choc thermique (et donc les éclaboussures et le caramel qui se fige) lorsque vous verserez votre crème dans la casserole de caramel.

Prenez donc une casserole tout à fait normale (ceci dit, si vous avez une large casserole à fond épais sous la main autant l’utiliser) et versez les 160 gr de sucre dedans. Commencez à feu moyen (si vous avez des plaques pourries qui ne permettent pas de bien gérer la température je vous conseille de faire trrrrès attention à cette étape car un caramel qui commence à chauffer trop vite est mal barré) et dès que votre sucre commence à fondre baissez pour obtenir un feu doux. Si vous trouvez que ça part mal vous pouvez éventuellement remuer un chouïa avec une cuillère en bois, même si dans l’idéal il vaut mieux éviter puisque ça créé des espèces de cailloux de sucres, alors que sans remuer le celui-ci fond tout seul sans souci. Il y a une cuillère en bois sur mes photos car je suis faible, à chaque fois je me dis que je ne vais pas y toucher et vlan, j’ai peur que ça crame et je l’utilise. Je suis un mauvais exemple quoi. Mais revenons à nos moutons… Votre but : obtenir un beau liquide homogène et ambré comme ceci :

Vous obtenez plutôt un truc anarchique avec des morceaux de sucre cristallisés nageant dans le caramel, comme sur les photos suivantes ? Ça c’est la faute de la cuillère hélas. Pas de panique, continuez à faire cuire à feu très doux et tout va rentrer dans l’ordre, il faut juste être patient et surtout attendre que tout le sucre ait bien fondu. Le point important à retenir : avoir la Foi. Promis, ça va fondre.

Une fois votre caramel impec’ versez la crème chaude dans la casserole en faisant attention à vous et à vos fringues, en effet il y a un vrai risque d’éclaboussure (si vous cuisinez avec un enfant ne le laissez pas se charger de cette partie). Baissez le feu au maximum. Laissez cuire le temps que le caramel fonde et que les deux soient parfaitement mélangés.

Vous obtenez un beau liquide déjà très calorique, mais pas encore assez donc zou, on rajoute le beurre coupé en morceaux et on le laisse fondre à son tour.

Dès que votre mixture est homogène vous pouvez la verser dans des pots en verre, une fois refroidie elle sera moins liquide mais restera facile à faire couler sur vos tartines, crêpes ou crèmes glacées. Si vous voulez une pâte plus consistante laissez davantage réduire, toujours sur feu doux, par contre dans ce cas n’ajoutez le beurre qu’en fin de cuisson, quand la consistance vous semble bonne (en gardant toujours à l’esprit qu’une fois le caramel refroidi celui-ci sera un peu plus compact).

Avec ces quantités j’obtiens pile poil deux petits pots de 185 gr. Pour info je récupère simplement les pots de sauce et bocaux de cornichons de la maisonnée, par contre il faut s’y prendre à l’avance pour les laver et les aérer à fond afin d’éliminer toute possibilité d’odeur déplaisante.

Je me suis renseignée à droite à gauche pour la conservation de cette pâte à tartiner, même si chez moi l’espérance de vie d’un pot est d’environ 4 jours. À priori elle se conserverait sans souci au frigo pendant 6 mois, ceci dit je préfère conseiller de la consommer plutôt dans les 15 jours suivant sa confection, juste pour être tranquille. Vous pouvez aussi utiliser les mêmes trucs qu’avec des confitures : des pots stérilisés, de la paraffine et on stocke les pots la tête en bas pour faire bonne mesure (j’avoue que je ne fais rien de tout ça puisque, comme je le disais, je cuisine de petites quantités qui sont dévorées très rapidement).

Bon appétit !

 

12 Commentaires

  • 1
    billevesée
    29 décembre 2012 - 11 h 04 min | Permalien

    Miam miam! Cette recette me semble tout à fait indiquée pour la période actuelle; ajoutez foie gras et tarte Tatin, arrosez d’alcool fort, et vogue la galère du cholestérol !!!

  • 2
    29 décembre 2012 - 11 h 40 min | Permalien

    T’es TROP SYMPA!!!! Merci beaucoup. Je sens que mon homme va apprécier!
    :)

  • 3
    30 décembre 2012 - 11 h 56 min | Permalien

    Javais beaucoup aimé la soupe de butternut alors un peu de caramel ça me tente bien ….. Merci

  • 4
    saki
    30 décembre 2012 - 12 h 49 min | Permalien

    Merci à toutes !

    Billevesée, j’envisage justement de filer par ici ma recette de tatin.

    Aurele et Zava, je suis ravie que ça vous plaise, bonne cuisine !

  • 5
    30 décembre 2012 - 20 h 29 min | Permalien

    ouch. Je la regarde, et puis j’oublie, sinon, bonjour le retour des kilos laborieusement perdus à coup de kilomètres courus…

  • 6
    saki
    2 janvier 2013 - 13 h 17 min | Permalien

    Fanny, comme je te comprends, tu es sage, je ne le suis pas hélas.

  • 7
    mélanie
    2 janvier 2013 - 14 h 49 min | Permalien

    Merci pour la recette, j’ai craqué la semaine dernière, j’ai cherché sur internet et effectivement c’est la même recette que j’ai trouvée ! J’ai fait en triplant les mesures, pour faire en tout 10 pots ! Petits cadeaux de Noël à ma grande famille :)
    par contre, même en gardant les mêmes proportions, aucun pot n’a le même goût ! ça doit se jouer à peu de choses…
    j’ai aussi essayé la tarte Tatin, une catastrophe ! J’attendrai sagement ta recette maintenant :-)

  • 8
    6 janvier 2013 - 22 h 17 min | Permalien

    j’en ai fait plein comme cadeaux, moi aussi, ça permet de se défouler en léchant la casserole, sans la tentation de se gaver de cholestérol à plein tube pendant les 4 jours qui suivent, puisque c’est offert !
    et je m’en suis servi aussi comme fond de tarte pour une tarte aux pommes, le tout saupoudré de noisettes en poudre, c’était la recette du siècle !! (toute modestie mise à part)

  • 9
    saki
    7 janvier 2013 - 16 h 29 min | Permalien

    Mélanie et Papelhilo, je vois que je ne suis pas la seule à préférer filer les kilos en trop aux copains !

  • 10
    Biquette
    8 février 2013 - 10 h 01 min | Permalien

    Pensant avoir construit ma vie sur une croyance erronée, j’ai essayé hier d’en faire en partant de sucre sec avec feu le moins fort possible et en résistant à la tentation de touiller: ben ça a commencer à cramer à deux endroits alors que le reste du sucre restait bien au sec, donc je pense que notre instinct de touillage n’est pas si mauvais que ça !
    Sinon, j’incorpore le beurre (vigoureusement) avant la crème, ça éclabousse moins et comme ça, pas besoin de faire préchauffer la crème.
    Pour la conservation, 3 mois à l’aise sans développement d’organisme étranger ou de goût étrange…

    • 11
      saki
      8 février 2013 - 11 h 09 min | Permalien

      Merci Biquette pour tes conseils !
      Pour le sucre depuis je me suis forcée à virer la cuillère en bois et j’ai eu d bol car ça a marché sans souci, mais il est clair qu’il vaut mieux prendre du sucre très fin qui se dissout plus facilement, et si possible une large casserole à fond épais. Bref le caramel reste un grand mystère mine de rien.

  • 12
    Cilou
    20 février 2013 - 18 h 51 min | Permalien

    Je furetais sur ton blog et de fil en aiguilles *;)* …. je suis arrivée là

    *ferme hermétiquement ses yeux, après avoir tout bien lu et les commentaires aussi donc*

    j’ l’ai pas vu ! j’ l’ai pas vu ! j’ l’ai pas vu ! j’ l’ai pas vu ! j’ l’ai pas vu ! j’ l’ai pas vu !

    *l’a vu :/ *

    Bisouxx
    Cilou