Première Airelle

En ce moment j’ai besoin de jupes, et de blouses à porter avec.

Certaines personnes de mon entourage ont sous entendu que peut être je n’en avais pas vraiment « besoin », mon armoire étant assez pleine (doux euphémisme), donc je me sens obligée de me justifier : oui, j’ai plein de fringues, mais mon mode de consommation en la matière est particulier. En effet cela fait maintenant deux ans que je n’achète plus rien que je ne puisse coudre ou tricoter moi-même. Oh, on m’a bien donné quelques trucs en plus, et j’ai été plutôt productive, mais voila : entre l’usure naturelle des choses, le fait qu’à mes débuts je n’étais pas forcément la reine des finitions qui font qu’on vêtement dure et un poids et donc une taille qui varient au fil des mois… J’ai certes beaucoup de choses en stock mais au niveau jupes automne/hiver et blouses pour les accompagner c’est plutôt la dèche. Le patron Airelle de chez Deer&Doe tombait donc à point pour me combler.

Franchement, au début le col Claudine m’a stoppée dans mon élan, ça n’est absolument pas mon truc bien que sur d’autres je trouve le résultat assez charmant. Et puis j’ai vu la toute première version de Lathelize et mon petit cœur de midinette a fait « boum ». Je vais sans doute me coudre une version sweat-shirt, tout comme elle, mais je voulais d’abord me faire la main sur ce patron. J’ai donc ressorti un bout de ma viscose super fluide à mini têtes de mort, j’ai ajouté un biais maison pour finir proprement l’encolure et du passepoil ici et là, et roulez jeunesse ! J’ai tout de même fait une petite modification en plus : j’ai davantage creusé l’encolure pour obtenir quelque chose qui soit plus loin du cou.

Au final je la porte avec plaisir mais au niveau des finitions ça reste améliorable : dans le dos mon biais gondole légèrement, tout comme l’encolure hélas. En effet j’ai utilisé un tissu tellement fluide qu’il ne se tient pas des masses, mais au niveau confort on fait difficilement mieux !

Une seconde version est en cours, j’ai hâte de vous montrer ça.

7 Commentaires

  • 1
    Brigitte
    23 novembre 2012 - 7 h 55 min | Permalien

    Bien jolie cette version d’ »airelle », Bravo! Et oui, des changements font qu’on croit que nos armoires sont pleines et paf quand on veut remettre quelque chose on se rend compte qu’on a un peu forcé sur les bonnes choses du Nord!!!! Je suis débutante en couture et donc des détails à améliorer!!! Bon week end et bravo pour votre blog que je suis très régulièrement et que j’aime beaucoup!

  • 2
    raphaelle
    23 novembre 2012 - 9 h 04 min | Permalien

    Super jolie ton Airelle! Moi non plus je n’étais pas fan du cal claudine, mais finalement une fois réalisé il rends pas mal du tout!

    Sinon question, je cherche justement un joli tissus à petites têtes de mort pour la doublure d’une pavot pour une amie. Pourrais-tu me dire où tu as trouvé la tienne?

    Merci beaucoup.

  • 3
    23 novembre 2012 - 11 h 22 min | Permalien

    cette blouse a un très beau tombé!! les tissus fluides,glissants sous nos doigts c’est sûr que ça ne facilitent pas les finitions.En tout cas,bravo,j’ai hâte de voir ta 2ème réalisation

  • 4
    23 novembre 2012 - 12 h 06 min | Permalien

    j’aime beaucoup

  • 5
    23 novembre 2012 - 17 h 25 min | Permalien

    Vachement joli ta version d’Airelle !!!!!!!!!!!!!!!!! En voyant celle de LATHELIZE, je me suis dit qu’il me la fallait sans col également… !!

    C’est le genre de top qu’il me faut, très casual, et que l’on peut porter avec tout ^__^

  • 6
    saki
    24 novembre 2012 - 11 h 30 min | Permalien

    Merci les filles, j’espère que la prochaine version vous plaira tout autant !

    Brigitte merci pour votre compréhension, la nourriture/bière du nord est fourbe en effet !

    Raphaelle hélas quand je l’ai vu j’ai chopé illico presto les 5 derniers mètres du rouleau chez Stop Tissu, bref il n’en ont plus depuis un moment, et je ne sais pas où en trouvé qui soit vraiment joli.
    Par contre en désespoir de cause (ça coûte cher) si tu ne trouves pas exactement ce qu tu veux tu as la solution de l’impression de tissu à la demande, par exemple chez Sam’oz (promis je ne suis pas sponsorisée, c’est juste que j’ai déjà utilisé les services de cette boite pour un truc précis et que le résultat m’a beaucoup plu) : tu télécharges ton motif sur leur logiciel, tu t’amuses à l’organiser sur le tissu, tu commandes le résultat imprimé leur jolie popeline et hop, le tissu de tes rêves. Mais je répète c’est cher, presque autant que du liberty :
    http://www.samoz.com/upload

    Sabrina, en effet la fluidité complique les choses, ais avec ce modèle c’est vraiment ce qu’il faut comme tissu. À porter c’est parfait.

    Mes petits titis, merci beaucoup !

    Clo’s j’ai bien aimé tes version aussi d’ailleurs, mais c’est exactement ça, le résultat sans col me semble plus casual en effet.