Chansonnière !

J’ai commencé à commettre des chansons.

Tout a commencé par une tendinite au coude m’empêchant de tricoter (malédiction !), un week-end entre amis avec des ukulélés, et la constatation que je pouvais toujours jouer mais aussi composer, écrire, chanter… À condition de bosser pour progresser.

Quelques mois plus tard, j’ai même appris à utiliser Audacity, un chouette logiciel de montage, ainsi que le micro Zoom H5 prêté par ma pote Véra (merci encore !).

Vais-je continuer ? On verra, j’ai repris en main mes aiguilles bien-aimées et en ce moment c’est plutôt la fièvre du dessin qui m’habite. Mais je suis contente d’avoir une nouvelle corde à mon arc.

Voici donc le lien vers cette chanson qui (spoiler alert) cause de non-monogamie. Yep, c’est autobiographique. Je ne cherche pas à faire de prosélytisme (chacun son truc, ce qui me plaît ne conviendrait pas à d’autres), mais n’hésitez pas à poser des questions si cela vous intrigue.

Tu es pris(e) d’une folle envie de chantonner en cœur, voire de dégainer ton instrument de musique ? Voici les accords et paroles.

Am C
Ca n’a pas besoin d‘être si difficile
G. Am
On n’a pas besoin d’être tout l’un pour l’autre crois moi
C
Relâchons la pression, je ne veux pas être
G Am
la seule autorisée à tenir à toi

Couplet 1 :
C E7 Am Am
Mon but n’est pas de te vendre du rêve,
C G Am Am
Juste de proposer une autre façon de faire
Am. G
C’est pas dit que ça nous convienne
C E7. E7
Mais essayons, ça vaut la peine.
C E7 Am Am
Allez viens, on laisse tomber les drames,
C G Am. Am
Les rebondissements, les larmes..
Am. G. C. E7
j’ai pas envie de te faire de scène juste parce que tu es heureux,
C G Dm Am
pas envie que l’un d’nous saigne à cause de vœux pieux.

Couplet 2 :
Imagine un premier baiser
C’est merveilleux d’en avoir la gorge nouée…
Me voir un grand sourire aux lèvres
Peut être que ça pourrait te plaire.
Après tout qu’est-ce que ça nous enlève
Ça ne veut pas dire que notre histoire s’achève
Le cœur n’est pas une tarte aux pommes, pas besoin d’en être économe
Arrêtons d’compter les parts, ne soyons pas avares.

Couplet 3 :
Promis on n’va pas s’ennuyer
On a un couple à réinventer !
Faudra faire des ajustements
Y’aura des passages cahotants.
Je serai là pour tes chagrins d’amour
On pourra se parler sans détours.
Qu’importe ce que tu as à dire
Tant que tu le fais sans mentir
Que m’importe qui tu vois tant que tu tiens à moi.

11 Commentaires

  • 1
    Carole
    8 octobre 2018 - 10 h 11 min | Permalien

    Très joli

    • 2
      saki
      15 octobre 2018 - 13 h 42 min | Permalien

      Merci Carole !

  • 3
    Borealis
    9 octobre 2018 - 18 h 02 min | Permalien

    Jolie chanson, bravo ! Et thème qui me questionne, une amie chère ayant tenté récemment (hélas sans succès) l’expérience du polyamour… Laisser l’être aimé vivre des expériences en dehors du couple, en vivre soi-même sans culpabilité, cela doit demander de remettre en cause notre façon de voir le monde et la société, notre éducation… Bravo d’oser afficher ton choix de vie, je trouve cela courageux !

    • 4
      saki
      15 octobre 2018 - 13 h 42 min | Permalien

      Merci beaucoup Borealis.

  • 5
    Mag à l'eau
    9 octobre 2018 - 20 h 56 min | Permalien

    J’aime beaucoup ta voix, et encore plus tes mots.

    • 6
      saki
      15 octobre 2018 - 13 h 42 min | Permalien

      Ohhhh, je rougis là, merci Mag.

  • 7
    Josie77
    13 octobre 2018 - 14 h 17 min | Permalien

    Bonjour sakiko,

    Jolie chanson, un choix courageux…. pour ma part cela pose question , nos mères vivaient elles les mêmes affres de l’ennui? Cette envie n’est elle pas le reflet de notre société d’aujourd’hui oû l’on veut toujours plus et ou l’on se lasse sans pour autant vouloir laisser tomber? Comme l’écrit si bien borealis, le polyamour est une autre façon de voir le couple, très libre, sans jalousie ni culpabilité, or la notion de couple ayant toujours renvoyé à une forme d’exclusivité, il faudra du temps pour que ce genre de chose devienne la norme, car au fond, le non partage de l’intimité fait partie des valeurs actuelles du couple…. et le polyamour demande de partager une part de cette intimité ….. c’est une façon de succomber sans partir’ je dirai
    Merci de nous avoir fait partager une part de tes interdits ☺

    • 8
      saki
      15 octobre 2018 - 13 h 45 min | Permalien

      Merci Josie pour ta réponse. Personnellement je ne veux en aucun cas en faire une norme, je ne pense pas que ce type de relation convienne à tout le monde. C’est simplement intéressant de considérer les options et de faire un choix réfléchi plutôt qu’imposé par la société. Si le choix est celui de la monogamie, mazeltov. Tant que les gens sont heureux, je suis contente pour eux.

      • 9
        Josie77
        19 octobre 2018 - 6 h 22 min | Permalien

        Oh tu sais, on est tous confrontés à ce choix au moins une fois dans sa vie, ensuite tout dépend de ce que l’on decide d’en faire, quand je parlais de norme, je voulais plutôt dire que ça devienne une option normale comme celle de choisir de rester, je trouve quand meme que c’est un choix courageux à bien des points de vue ☺

  • 10
    cyqlaf
    15 octobre 2018 - 12 h 13 min | Permalien

    J’espère que tu vas continuer à commettre :) !

    • 11
      saki
      15 octobre 2018 - 13 h 45 min | Permalien

      Ouhhh, on va essayer au moins.