Il sont beaux mes gns !

Une fois n’est pas coutume,

je poste rapidos un message pour faire de la pub pour des jeux de rôles grandeur nature, alias GN.

Si vous suivez ce bloug vous savez de quoi je cause : un mix entre théâtre d’improvisation et jeu, sans spectateur, en costumes…. Il se trouve que l’un des jeux dont je vais vous causer a du mal à se remplir, ce qui est à la fois étonnant et dommage quand on connaît le sérieux et l’imagination des gens derrière ce projet. Mais est aussi une sacrément bonne nouvelle si vous avez envie de tester le gn ! En effet vous avez de grandes chances d’être pris alors que trop souvent les jeux de ce type sont quasi inaccessibles quand on ne connaît pas bien ce milieu (il peut y avoir plusieurs centaines d’inscrits pour quelques dizains de places).

 

Commençons par un thème qui devrait parler aux fans de la série Downon Abbey : Corridors of Hannington Wick, écrit par JimilieCorp et organisé par l’association Miss Rachel, est un gn « maîtres et domestiques en 1821″ pour 16 joueurs (9 femmes et 7 hommes, 8 maîtres et 8 domestiques). Il est organisé près de Meaux du samedi 20 mai 13h au dimanche 21, 13h aussi.

Vous trouverez toutes les informations nécessaire sur la page dédiée mais voici déjà la fiche d’inscription à renvoyer au plus vite accompagnée d’un chèque et d’une photo. 97€ pour un week-end de jeu cela peut sembler cher mais je rappelle que cela comprend la location d’une belle maison bourgeoise ainsi que les repas, de plus le couchage est inclus dans ce prix.De plus il y aura probablement un(e) photographe en jeu, vous aurez donc de chouettes clichés de vous en cadeau bonus. (En fait j’envisage de proposer mes services s’ils ne trouvent pas de meilleur photographe ou en appoint, on risque donc de m’y croiser).

Voici le pitch :

1821. Mister Ashford est ce que l’on appelle un self made man. Il a repris la Banque de son père à 20 ans et a su la porter à la place de leader dans son domaine. La Famille Ashford est désormais une famille respectée dont la fortune est florissante. Comme toute famille de la bourgeoisie anglaise, elle possède bon nombre de domestiques qui gravite autour d’elle et qui souligne son importance.

La famille se réunit aujourd’hui pour l’annonce des fiançailles de Julianna, la fille aînée de Monsieur Ashford, avec le fils du Gouverneur de Ceylan. Tout le monde est excité par cette annonce aussi bien parmi les maîtres que parmi les domestiques. La famille va s’agrandir et sa popularité aussi. Chacun s’affaire, c’est l’effervescence d’un coté comme de l’autre dans les couloirs du Cottage Ashford !

Sur ce jeu, domestiques ET propriétaires seront incarnés par les PJS. Les intrigues et bruits de couloirs prendront une nouvelle dimension, non sans lien avec l’ambiance de la série Downton Abbey. Vous avez la possibilité de vous inscrire comme domestique ou comme membre de la classe supérieure. Dans la structure, il s’agit de deux GN en un seul lieu, l’un survolté et éreintant (domestiques), l’autre passif et nonchalent (Maîtres), et de la confrontation/cohabitation de ces deux univers. Dans tous les cas, il est important que vous compreniez ce que chaque catégorie implique.

Ce GN est basé sur l’ambiance et les relations entre les personnages. Ici, pas d’intrigues compliquées ni d’enquêtes à mener. Il s’agit juste de vivre les personnages de l’époque et de profiter de leur univers. Maîtres et Domestiques sont souvent très liés et malgré la barrière sociale il en résulte une certaine complicité car l’un ne pourrait vivre sans l’autre. Les deux univers sont diamétralement opposés, mais complémentaires, et c’est ce lien que nous vous proposons de jouer.

Photo d’une précédente édition de ce jeu par Sandrine Schwockrer

Et les contraintes, qui ne sont pas négligeables :

D’abord les costumes. Sans être une reconstitution historique ce jeu se veut proche de la réalité, donc de la mode de l’époque. Selon le type de personnage la tenue sera plus ou moins poussée. Les femmes domestiques sont assez tranquilles (robe noire et tablier blanc qui collent pour 1821), les femmes de la bourgeoisie et les hommes auront plus de boulot. Mais jouer dans ce type de tenue est un véritable plaisir, si on peut le coudre soi-même c’est encore plus fun (allez, d’ici mai c’est jouable, si vous avez besoin d’aide je filerai des liens vers des patrons).

Secundo il faut bien lire la note d’intention, surtout pour jouer du côté domestiques : il faudra vraiment accomplir des taches, manger en décalé, aider les maîtres à passer leur tenue de nuit…. De même si vous jouez un(e) bourgeois(e) il faudra agir comme s’il était normal qu’un autre être humain vienne vous habiller. Si vous avez vu Downton Abbey, vous savez dans quoi vous vous embarquez.

J’ai vérifié auprès des organisateurs : les débutants sont bienvenus ! De plus il y aura quelques ateliers pour aider les joueurs à se glisser dans la peau de leurs personnages.

 

 

Toutes les photos de ce jeu montrées ici sont de Renaud Chaput.

Dans un autre style mais toujours organisé par Miss Rachel, Les canotiers de Santeuil a l’air d’être un condensé de douceur de vivre. Ce gn pour 32 joueurs a été écrit par l’équipe des Francs-Papillons et organisé une première fois en 2014. Après avoir lu le compte-rendu de l’un des joueurs de cette session j’attendais avec impatience une réédition mais je ne pourrai pas y aller, dommage.

C’est un jeu atypique car, un peu comme Corridors Of Hanningtong Wicks, il ne va pas s’y passer grand chose (aucun retournement de situation dramatique à l’horizon, pas de zombie, de twist scénaristique capilotracté….), il s’agit surtout de vivre une journée un peu particulière de cette époque. Mais cette fois il s’agit d’une journée de bonheur paisible, de bons moments d’un dimanche d’été à la campagne, même si pour certains il peut y avoir une pointe de tristesse et des scènes poignantes.

Voici le pitch :

21 juin 1908. Comme tous les ans, le maire du petit bourg de Santeuil a invité ses concitoyens à venir fêter l’arrivée de l’été dans son domaine. Déjeuner sur l’herbe, canotage sur l’étang, promenades bucoliques, bal populaire, sans oublier l’élection de la Rosière, titre tant convoité par les jeunes filles de la région…

Si les notables de Santeuil se pressent au rendez-vous, les jeunes artistes, principalement les peintres en vogue de la capitale, ne sont pas en reste et n’hésiteront certainement pas à faire le déplacement : Santeuil n’est-il pas le lieu de villégiature idéal des artistes, réputé pour ses champs de coquelicots ou ses reflets de peupliers sur l’eau ? Certains grands maîtres ne s’y sont pas trompés…

Entre espoirs, inspiration, amour ou succès, cette journée champêtre s’annonce sous les meilleurs auspices…

 

Placé sous le signe de la douceur de vivre, ce GN se veut résolument léger et insouciant. Nous vous invitons avant tout à vivre une journée dans l’univers de la Belle-Époque et des impressionnistes, tel que nous le rêvons, et non sous la forme d’une reconstitution historique rigoureuse. Des aides de jeu spécifiques viendront éclairer l’univers dans lequel se place le jeu, il n’est donc pas nécessaire d’être féru d’Histoire ou d’Histoire des arts pour participer à ce jeu.

Le jeu se veut clairement un jeu d’immersion ; un soin tout particulier sera apporté aux fiches, afin que chacun puisse vivre pleinement son personnage. Vous ne trouverez donc pas dans ce GN de porte du chaos à refermer, de zombies à combattre ou d’actions d’éclat. Nous attendons des joueurs qu’ils profitent avec leur personnage de cette parenthèse bucolique, redonnant vie pour quelques heures aux plaisirs naïfs des parties de campagne…


Les contraintes :

Comme il s’agit d’une partie de campagne au début de l’été 1908, les costumes sont nettement plus faciles à trouver/coudre que pour le gn présenté au-dessus. Mais il y a un point essentiel à accepter : son organisation dépend du beau temps. En cas de pluie il sera annulé et remplacé par un week-end de jeux de plateaux etc entre gens de bonne compagnie, et la PAF de 70€ (80€ pour ceux qui dormiront dans un lit) ne sera pas remboursée (puisqu’elle sert à louer le gîte et payer les repas, qui seront servis de toute façon). C’est un risque à courir, en tout cas je le courrais si je pouvais y aller car les gens qui s’inscrivent à ce type de gn ont de bonnes chances d’être intéressants.

Le bon plan :

C’est qu’une partie non-négligeable des places sera tirée au sort, les nouveaux venus dans le monde merveilleux du gn ont donc autant de chance d’en décrocher une que les vieux briscards.

Vous rêviez de tomber dans la marmite de potion magique gnistique ? Bondissez sur l’occasion !


8 Commentaires

  • 1
    Mist
    9 février 2017 - 8 h 13 min | Permalien

    C’est très tentant, il faudrait que je me décide vite, mais je n’ai jamais fait de gn comme ça (j’en ai fait des « guerriers » avec peu d’intrigues)

    • 2
      saki
      9 février 2017 - 12 h 42 min | Permalien

      Mist, qu’est-ce qui te retient en fait ? Costumes, trac de débutante ?
      Ce type de gn me semble en fait plus simple à aborder que les médiévaux-fantastiques : les fiches de personnages assez longues et détaillées sont d’excellents fils conducteurs.

      Je me suis bien amusée dans les gns « guerriers » comme tu dis, mais un personnage plus détaillé et qui a d’autres objectifs que de se bastonner c’est souvent bien plus agréable et intéressant à mes yeux.

      N’hésite pas à contacter les organisateurs si tu as des questions à poser.

      • 3
        Mist
        9 février 2017 - 21 h 42 min | Permalien

        Eh bien plusieurs choses: Les costumes, bien que je sache un peu coudre, je n’arrive pas à faire du « net » (mais je serais plus tentée par les domestiques donc ça va). Le jeu en lui même (est ce que j’arriverais à rester dans le personnage tout du long?). et comme je le disais, je serais plus tentée par le côté domestique (je ne serais pas à l’aise de me faire servir, etc) mais je suis maladroite, par exemple… Enfin, question d’orga, il faut que mon copain soit dispo et OK pour garder notre fille (et que je n’ai rien d’autre!!)

        • 4
          saki
          9 février 2017 - 22 h 17 min | Permalien

          Je comprends bien pour l’organisation de la garde de ta fille (être en couple avec un autre gniste ça complique vachement le truc quand on a envie de faire le même jeu).
          En ce qui concerne la maladresse n’hésite vraiment pas à t’adresser aux organisateurs pour en causer. Ils te diront clairement si cela pose problème.
          Quant à rester dans le rôle, ça dépend beaucoup de la qualité d’écriture du jeu et des autres joueurs. Pour l’écriture je sens plutôt bien le truc puisque JimilieCorp a de la bouteille dans ce domaine, et les joueurs qui s’inscrivent à ce type de jeu sont en général à fond dans leurs rôles, ce qui aide beaucoup pour l’immersion.

  • 5
    Hermine Bleue
    9 février 2017 - 19 h 36 min | Permalien

    bonjour Saki,
    si ce n’est pas du flagrant-délit de racolage ça alors !!!!
    1000 fois hélas, pas dispo à ces dates…

    • 6
      saki
      9 février 2017 - 22 h 12 min | Permalien

      Diable, aurais-je manqué de discrétion ?

  • 7
    Noëlle Adam
    10 février 2017 - 11 h 50 min | Permalien

    C’est tentant !
    C’est où, le second GN ? L’univers est très tentant. Par contre, s’il pleut, je ne suis pas fan des jeux de plateau (je faisais du jdr sur table dans ma lointaine jeunesse).
    En attendant, je suis preneuse de liens vers des idées de costume 1821.

  • 8
    saki
    10 février 2017 - 12 h 09 min | Permalien

    Hello Noëlle, le gn « Les Canotiers de Santeuil » aura lieu au gîte de Beaulieu (Loir et Cher) à 1h50 de Paris, situé entre les villages de Montmirail (72) et du Plessis-Dorin (41).

    Pour le gn « 1821″ j’ai bricolé vite fait un tableau d’inspiration pinterest https://www.pinterest.com/sakikojones/gn-1821/
    Nehelenia patterns propose pas mal de jolies choses Regency (les prix piquent, mais ça donne une idée du rendu recherché) http://neheleniapatterns.com/product-category/sewingpatterns/regency-en/ladies-regency-en-sewingpatterns/?lang=en