Les chaussettes de ski #1 : le test

Il n’est pas question de foirer des chaussettes de ski !

Imaginez le drame : le destinataire de ce superbe cadeau de noël (que j’aurais passé des plombes à tricoter) enfile tout guilleret ses chaussettes de ski avant de foncer sur les pistes, rapidement il se sent trop serré mais pense que ça va aller, ce jusqu’à ce qu’il passe 10 mn à se geler les miches les orteils sur un télésiège. Le point de non-retour est atteint, il passera une journée pourrie et rentrera enrhumé et furieux. Pire : déçu.

Avant d’attaquer ce cadeau il était donc indispensable de bien réfléchir au modèle et au fil, puis de faire quelques tests, d’où ces chaussettes roses en acrylique.

Comme les futures chaussettes doivent monter au genou d’un homme que je n’ai pas sous la main pour faire des essais, l’occasion était idéale pour dégainer les explications des Fish Lips Kiss Heels de Sox Therapist.

Attention ! Il ne s’agit pas d’un patron mais du descriptif détaillé d’une méthode pour améliorer l’ajustement de n’importe quel patron de chaussettes (bossé de haut en bas ou de bas en haut) en tricotant ZE talons sur mesure qui garantiront un confort absolu. Du moins d’après l’auteur.

L’avantage non négligeable c’est que l’on commence par découper une forme en carton et dessiner dessus. Dès la fin de cette étape le destinataire peut filer, il suffit de marquer son nom sur l carton et on n’a plus besoin de lui. Pratique non ?

 

Et alors, ça marche ?

Rien que pour le plaisir de pouvoir tricoter des chaussettes dans le métro sans avoir à me mettre pied nu pour les essayer, je ne regrette pas mes 1$20. Le système présenté est bien vu, clair (mais uniquement en anglais) et intéressant. De plus j’ai appris une nouvelle technique canon pour réaliser les « wrap and turn » des rangs raccourcis.

Je conseille fortement de commencer par un essai pour voir comment la chaussette doit s’ajuster sur la forme en carton. Bien que le talon soit effectivement très confortable et reste bien en place, ces chaussettes sont un poil trop larges à mon goût. Mais désormais je pense piger comment tout ça doit se mettre en place.

Destinataire : j’attends ton panard en carton de pied ferme !


7 Commentaires

  • 1
    Mapie
    14 octobre 2016 - 11 h 49 min | Permalien

    Coucou Saki,
    je ne tricote pas les chaussettes et je ne tricote pas en anglais, mais pour toi qui semble aimer tricoter les chaussettes (et les châles) cette méthode à l’air pratique. C’est sur que c’est vraiment chouette de ne pas avoir à dégainer le pieds dans les transports.
    Mais du coup, toute la partie molet va-t-elle être en cotes?

    • 2
      saki
      15 octobre 2016 - 13 h 04 min | Permalien

      Hello Mapie. En fait je teste divers points, pour le mollet je vais en effet mixer augmentations et point très élastique, en essayant sur mon bonhomme au fur et à mesure.

  • 3
    Perline
    14 octobre 2016 - 19 h 38 min | Permalien

    Ton article tombe à pic, on vient justement de me demander une paire de chaussettes de ski ! J’étais en train d’y réfléchir… Comment pense tu faire le mollet ensuite ? Tout en côtes ? Avec des augmentations ? Es-tu disposée à partager tes secrets si j’ai des interrogations (dis oui dis oui !) ? :)

    • 4
      saki
      15 octobre 2016 - 13 h 07 min | Permalien

      Hello Perline, c’est bien mon intention, d’où ce premier article pour commencer à expliquer. Pour l’instant j’envisage d’utiliser un point jersey « twined » pour le pied et le talon, ce afin de donner une matière plus épaisse et chaude tout en restant extensible, puis de faire le reste des chaussettes en côtes avec des augmentations. On va voir ce que donnent mes échantillons…

  • 5
    17 octobre 2016 - 14 h 25 min | Permalien

    Chouettes chaussettes roses :) !
    /* Est-ce que tu as prévu de retrouver une avalanche de panard en carton dans ta boite aux lettres ? je dis ça, je dis rien ! */

    • 6
      saki
      19 octobre 2016 - 12 h 45 min | Permalien

      Merci CYqlaf, si le plan se déroule sans accroc je risque en effet de me retrouver avec une collection de pieds en carton…