Réfexions pantalonesques

Or donc, je vais vous causer aujourd’hui d’un sujet grave : le pantalon, alias futal, fute, falzar, froc….

N’allez pas croire que j’ai eu le temps d’en coudre un : j’ai des patrons et du tissu prêts depuis des lustres, mais d’autres priorités pour l’instant (croyez-moi, je souffre dans ma chair, mais c’est vrai). Toujours est-il qu’à l’heure où mes tout premiers futes maison commencent à lâcher (et ouais, le tissu à 2 roros le mètre, ça s’abime vite hélas), j’hésite un peu sur les futurs remplaçants. Vais-je refaire les mêmes ? Est-ce que vraiment ils m’allaient si bien que ça ? En ce qui concerne l’un d’eux, la réponse unanime de mon entourage est NON. Bande de sans cœur, mais passons. Pour en revenir à l’historique de mes frocs, une étude plus approfondie s’impose. Attention, avalanche de photos et détails.

Archéologie de ma penderie

Mes falzars favoris, ce sont (oh surprise !) presque tous des déclinaisons du Bella de Burdastyle. À commencer par le plus vieux et confortable, réalisé sans modification dans un jean contenant un peu d’élasthanne, donc enccccoooorrreee plus agréable à porter, j’ai nommé : la loque informe.

Ahhhh, 2010, mes débuts en couture et en photo, c’était mon premier pantalon portable, que de souvenirs…

On voit déjà les points forts et défauts de ce merveilleux patron : la ceinture est ultra flatteuse, haute, tenant bien en place sans couper la taille et être désagréable. Avantage non négligeable : quand je perds du poids, elle tombe juste un peu plus bas sur mes hanches, j’ai donc toujours pu porter ce futal, alors que j’ai eu de grosses variations de poids ces dernières années. Mais voila : la largeur de la jambe quoi…. Comment dire ? Le terme « sac à patates » a été utilisé plusieurs fois par des gens que je considérais jusque là comme des amis ou l’amour de ma vie. Je leur ai pardonné, mais ce fut dur. On n’insulte pas mon pantalon adoré comme ça bon sang !

Ce qui nous mène en 2011 : en un an de couture j’avais réalisé qu’en fait c’est fastoche et même amusant de modifier un patron. J’ai donc décidé de tenter une première transformation bellaesque en en faisant un jean droit, toujours dans un tissu légèrement extensible car je voulais absolument qu’il soit gris, et c’est tout ce que j’avais trouvé qui me convienne. Notez l’empiècement de hanche contrastant : non, ce n’était pas un choix esthétique, il me manquait juste un peu de tissu. Finalement ça passe bien.

Diantre, elles étaient moches mes photos en 2011 ! le compact 35mm, c’est le mal….

Ok, à ce stade, un premier bilan s’impose : ce jean est nettement plus beau avec des jambes ajustées, MAIS cela casse l’équilibre de la silhouette, du moins sur moi. La taille et les jambes serrées attirent l’attention sur le fait que j’ai le cuissot bien développé (et ouais, c’est là que je stocke mon gras). Cela passe mieux quand je rabats le t-shirt par-dessus la ceinture je trouve. Certes, on perd un peu de l’intérêt de la taille haute ainsi, mais le confort reste impeccable. Ça et le fait que je peux bouger dans tous les sens sans que l’on risque d’apercevoir une partie de mon anatomie que je préfère garder cachée.

À la même période, j’ai fait des infidélités à Bella : je me suis offert un patron pochette (évènement assez rare chez moi) de la marque Burda, le 7863. Après un premier essai dans le même tissu super cheap que mon bella informe bien-aimé, je l’ai coupé dans un vrai jean, et forcément ça donne tout de suite un tombé plus sympa.

Rahhhhh, mes yeux brûlent ! Quelle horreur cette pose avec les pieds rentrés vers l’intérieur et l’air débile façon « je suis une petite chose perdue »…. Heureusement que Nessie a gentiment accepté de photographier ma seconde version, c’est tout de suite plus cool.

J’étais vraiment contente d’avoir enfin un jean qui corresponde à ce que j’achetais dans le commerce avant de coudre, mais cette fois bien ajusté. Et puis à l’usage j’ai été déçue : j’avais oublié à quel point c’est casse-ovaires de devoir soit porter une ceinture (je déteste avoir une ceinture qui me serre la taille), soit passer son temps à remonter son fut’. Je porte toujours ces deux pantalons mais nettement moins que d’autres.

Pour l’été 2012 je me suis cousu une version courte et bouffante de Bella, cette fois sans modifier la largeur de la gambette, mais en la resserrant à mi-mollet. De mauvaises langues prétendent que j’ai l’air d’un clown avec, mais j’en suis super fan. C’est avec ce projet que je suis définitivement tombée amoureuse du passepoil, mais il faut bien reconnaître ses limites : ayant utilisé un passepoil en coton, celui-ci s’est trop vite abimé au niveau des poches. Ça passe encore 2 ans après mais je suis tout de même un peu déçue.

Okaaaayyyy, je le reconnais, on a vu plus flatteur que ce futal là.

Cela m’a servi de leçon : en 2013 j’ai décidé de me faire une version corsaire de Bella (oui, j’ai rentabilisé ce patron à mort !), cette fois bien ajustée. Et pour changer au lieu de faire une modif’ perso je me suis basée sur un patron chopé dans un magazine Bubu pour les gambettes. Autre différence notable : le boutonnage avant a été remplacé par une fermeture éclair sur le côté, ce qui était une fausse bonne idée. En effet celui-là je l’ai très peu porté, tout simplement parce qu’avec une taille très ajustée, et ben c’est plus difficile de fermer le zip. À force de forcer j’ai eu peur de le casser, et ça m’a un peu saoulée. J’aime mes pantalons quand il sont faciles à enfiler nom de Zeus !

C’est couillon ; j’suis fan de l’ouverture du bas et de la ligne qu’il me fait !

Malgré ce semi-échec, j’ai voulu à nouveau tenter cette histoire de fermeture éclair sur le côté, parce que ce patron Bubu de faux pantalon à pont me bottait à fond : une taille assez haute et confortable mais sans découpes, donc très rapide à coudre, comment y résister franchement ? Même combat, même punition : je l’aime énormément mais je le porte peu car j’ai sans cesse l’impression (peut être fausse) de trop forcer sur le zip. Autre souci : le tissu, un coton qui se froisse très rapidement et donc m’oblige à le repasser. Moi, repasser pour autre chose que la couture ! Non, niet, nada, que dalle. Je suis anti-repassage « de tous les jours » (alors que je suis fan de mon fer dès qu’il s’agit d’écraser des coutures ou presser des ourlets… je ne couds jamais sans ma planche à côté de moi).

Puis Deer&doe a sorti le short Châtaigne. On sent à fond l’influence de la coupe de Bella sur ce modèle, car Eléonore est comme moi un fan de ce patron Burda (c’est d’ailleurs en lisant son blog que je l’ai découvert) et avait visiblement depuis un moment envie de sortir un patron à taille haute mais à sa sauce. Pari réussi : la découpe de ce short est impeccable pour les filles foutues comme moi, il est de plus très sympa à coudre et utilise tellement peu de tissu que je peux rentabiliser les grosses chutes avec. Mon short gris est fait dans les restes d’un pantalon cousu pour mon copain, celui à motif pied de coq a été coupé dans un mini coupon récupéré lors d’une trocante tissu. Rentable quoi.

Pourtant, je les porte très peu. Pourquoi ? D’abord parce que mon copain les compare systématiquement à des couches-culottes. Et évidemment parce que voila quoi : il y a encore une fois un zip sur le côté, et ça m’agace.

J’envisage d’en faire une version sans plis afin de casser le côté trop bouffant de la chose, ce qui rendrait peut être le truc plus sexy aux yeux de mon copain…. À voir donc.

2014 fut une année mitigée niveau falzars : un échec critique et une belle réussite ! On commence par l’échec, qui fut formateur. Je me suis demandé ce que donnerait un Bella esprit carrot pant, c’est à dire large aux cuisses et resserré en bas. Fallait pas, c’est mochissime sur moi. Il faut être une allumette pour pouvoir porter avec succès ce genre de truc. Décidément ma silhouette appelle plutôt aux formes harmonieuses qui flattent la taille et s’évasent tranquillement.

Soit j’ajuste les jambes, soit je les porte larges… Plus question de faire un truc hybride dans ce genre !

Forte de cette mauvaise expérience, j’ai décidé de ne pas me décourager et d’enchainer avec un truc auquel je pensais depuis un moment, un slim Bella. Javais des doutes, mais en fait ça fonctionne rudement bien sur ma silhouette, du moins tant que je porte mes hauts rabattus par-dessus (rentrés dans la ceinture, c’est nettement moins cool). Pour celui-ci il me fallait absolument un jean contenant de l’élasthanne pour qu’il soit confortable et suive mes mouvements. Et pour pouvoir rentrer dedans, tout simplement. Sur le coup j’étais absolument ravie et je l’ai énormément porté depuis. C’est je pense le futal qui m’a valu le plus de compliments. Mais pour une prochaine version je doublerais la ceinture avec un tissu non-extensible car celle-ci n’a pas assez de tenue et je dois souvent la remonter dans un mouvement totalement inélégant. Une erreur idiote qui me gâche un peu le plaisir de le porter.

 

Voila pour le passé, maintenant causons du futur !

Je peux déjà faire une liste de ce qu’il faut pour qu’un pantalon me plaise et soit beaucoup porté :

  • éviter les fermetures éclair sur le côté
  • le faire soit large, soit ajusté, mais éviter les hybrides
  • … pas trop large non plus, sinon ça fait sac
  • choisir de préférence des patrons à tailles hautes, sans coupure à la taille
  • éviter les plis, qui donnent un effet bouffant
  • un chouïa d’élasthanne dans le tissu, c’est bien, mais dans ce cas il faut doubler la ceinture avec un tissu non-extensible
  • prendre garde à ne pas choisir un tissu qui se froisse facilement
  • et si j’ajoute du passepoil au niveau des poches, celui-ci doit être en simili cuir, pas en coton fragile.

Ok, là on avance. Sauf que bien évidemment, entre les listes raisonnables et mes envies couturesques, il y a un monde. Car voici maintenant la liste des patrons qui m’obsèdent depuis quelques temps…

Numéro UNO dans mon p’tit coeur, le jean 5 poches Ginger, récemment sorti chez Closet Case Files.

On pourrait se dire que 14$ pour un patron pdf c’est trop, mais en fait non, car j’ai déjà cousu des modèles créés par Heather Lou et je sais d’office que le travail de patronage et les explications détaillées valent carrément ce prix. En prime il y a deux patrons pour le prix d’un car le pdf contient une version skinny à taille haute, et une seconde un chouïa moins ajustée et à taille plus basse MAIS astucieusement relevée dans le dos pour éviter de dévoiler sa lune aux passants.

La version taille haute donne exactement le type de silhouette rétro que je surkiffe, et je suis tout autant tentée par la taille plus basse afin de tester ce fameux dos modifié. Mais…. Ça va contre ma politique de la taille emboitante et non coupée au niveau du bidon. Il y a donc un vrai risque que j’aime coudre ce modèle mais que je le porte peu pour des raisons de confort.

 

Second coup de coeur : la jupe-culotte Méina de Je fais Mes Dessous.

La marque de lingerie de Barbara regorge de modèles qui me tentent (d’ailleurs j’ai sur ma liste plusieurs de ses culottes, une brassière et un déshabillé), et j’ai complètement flashé sur ce très très large pantalon fluide quand je l’ai vu chez Tatihou. En été il sera parfait pour cacher mes gambettes, qui ne sont pas la partie de mon anatomie que je préfère, tout en n’ayant pas trop chaud.

On pourrait argumenter sur le fait que je me suis promis de ne plus me coudre des trucs trop larges, mais là ça ressemble davantage à une jupe longue, donc tout baigne non ?

 

On passe au patron « vintage » (ça veut dire vieux) dont je vous ai parlés récemment.

Oui, y’a que du super large là-dedans, j’en ai bien conscience. C’est pour ça que j’hésite encore en ce qui les concerne, à part pour le pseudo hakama qui va à coup sûr rejoindre ma collection, parce que ce patron m’intrigue énormément.

J’aime les larges plis et l’ajout de passants pour une ceinture…. Deux choses qui figurent sur ma liste « mauvaises idées ». C’est risqué donc.

 

On retrouve l’esprit jupe-culotte de Méina, mais quelque chose coince, peut être le fait que le bas ne soit pas assez évasé à mon goût pour faire vraiment jupe ? En revanche la taille est joliment mise en valeur.

 

Ce pseudo hakama est aussi très risqué : mon cerveau hurle « noooooonnn, c’est un sac, la ceinture semble trop droite pour être vraiment confortable et il est un peu trop court », mais la curiosité risque fort de l’emporter.

Me voila avec du pain sur la planche, j’espère avoir le temps de tester l’un ou l’autre de ces patron avant janvier, mais ce n’est pas gagné. Rendez-vous plutôt en 2015 pour la suite de mes aventures pantalonesques. Mais promis, je vais avoir beaucoup d’autres babioles à vous montrer d’ici là.

 

26 Commentaires

  • 1
    14 décembre 2014 - 11 h 23 min | Permalien

    Je n’ai pas encore osé coudre de pantalons… Pourtant je dois avouer que le patron Ginger correspond exactement aux types de pantalons que j’affectionne. Un jour peut-être…
    Bises

    • 2
      16 décembre 2014 - 11 h 00 min | Permalien

      MademoiselleKR, vraiment, il FAUt que tu t’y mettes, tu verras que c’est en réalité bien plus facile qu’on ne le pense. Les explications pour Ginger sont en anglais mais bien illustrées, donc elles me semblent très faciles à suivre.

  • 3
    14 décembre 2014 - 12 h 06 min | Permalien

    C’est vraiment une bonne idée de se faire un petit bilan sur un type de vêtement précis. Je n’ai pas encore assez de matière pour le faire mais je note l’idée. Je trouve que les pantalons qui te vont le mieux sont le bella droit et slim.
    J’ai repéré aussi le Ginger, il a l’air vraiment bien. Il est sur ma to-do list 2015!

    • 4
      16 décembre 2014 - 11 h 01 min | Permalien

      Caliclo, je sens que ces jeans Ginger vont envahir la toile décidément.

  • 5
    14 décembre 2014 - 12 h 06 min | Permalien

    Que de peripeties!! En tout cas ton dernier slim et les shorts chataigne te vont carrément bien!

    • 6
      16 décembre 2014 - 11 h 01 min | Permalien

      Merci Angele.

  • 7
    14 décembre 2014 - 12 h 20 min | Permalien

    Très intéressant, cet article, je vais profiter de ton travail en tentant le 5 poches Ginger. J’hésite depuis un moment sur lui, grâce à toi, j’y vais.
    (Chez moi on disait aussi où k’il est mon calbute ?)

    Merci Saki

    • 8
      16 décembre 2014 - 11 h 02 min | Permalien

      Oh bah de rien, j’ai hâte de voir ta version alors.

  • 9
    14 décembre 2014 - 15 h 32 min | Permalien

    Waw… Le jour où tu te décides à faire un Bella workshop (de préférence à Paris), je signe tout de suite! Nous n’avons pas la même morphologie, mais quelques goûts en commun en matière de pantalons. Je rêve de me faire un jour un Ginger aux longues jambes fuselées, notamment!

    • 10
      16 décembre 2014 - 11 h 03 min | Permalien

      Carlotta, en fait Bella est un patron assez fastoche, pas besoin de workshop, juste d’un peu de temps et de minutie pour bien ajuster la ceinture. Tu peux trrrrrès bien y arriver seule, j’en suis sûre.

  • 11
    14 décembre 2014 - 18 h 41 min | Permalien

    Moi qui ai une morphologie similaire à toi je pense, j’ai trouvé un patron de jean stretch pas trop mal chez Ottobre, printemps / été 2, 2013, il s’appelle classic flares, modèle n°20. Il est prévu pour un tissu ayant 10 à 15% d’élasticité, ce que j’ai respecté. Il est très confortable, la taille est montante, et le bas, évasé sans être trop large. Je n’ai malheureusement pris aucune photo de ce pantalon, mais je vais peut-être y remédier !?
    Dans ta liste, le Ginger me plaît bien aussi.
    Je trouve que le Châtaigne te va très bien, ça ne fait pas du tout couche-culotte ! (moi, en revanche, j’avais un problème de frottement entre les cuisses avec les ourlets épais en velours de mon short adapté pour la grossesse…). A retenter pour moi aussi !

    • 12
      16 décembre 2014 - 11 h 04 min | Permalien

      Julchen, merci pour l’info, il faudra que je regarde ce patron de plus près.

  • 13
    14 décembre 2014 - 19 h 08 min | Permalien

    Ah le pantalon…moi aussi j’ai de grandes interrogations… J’adore en coudre, mais j’aimerais bien qu’ils m’aillent bien :) J’ai récemment trouve des jeans du commerce qui me mettent VRAIMENT en valeur (comprendre, qui me font un moins gros cul que ce que j’ai en réalité). Et j’adore, parce que je trouve que quelque chose de bien patronné ce n’est pas forcement qqch qui épouse le corp parfaitement, c’est parfois qqch qui en cache les défauts.
    Donc globalement, ce qui ressort de mon etude c’est qu’il faut qu’il y ait des pinces sur les cotes des fesses pour que ca m’aille. Si jamais ca t’intéresse, ca se trouve sur les jeans Salsa et sur les jeans Levis (ceux pour moyens culs). Bref, je trouve que ca change absolument tout, ca fait une silhouette d’enfer, et si tu regardes le site de Salsa, tu te rend compte qu’ils ont un type de découpe du dos différents pour chaque morphologie. Je trouve ca genial!
    J’ai aussi un peu envie de tester le ginger jeans, mais comme ils n’a pas cette découpe, j’ai un peu des doutes sur le fait que ca m’aille… Donc la solution que j’envisage plus c’est de me payer le cours craftsy (je crois) de je ne sais plus quel gourou du jeans, qui t’explique comment copier ton pantalon préféré sans le découdre! Mais bon, j’attend d’avoir vraiment le temps de m’y mettre parce que ca risque d’être vachement moins rapide que de recopier un patron tout fait.

    • 14
      16 décembre 2014 - 11 h 04 min | Permalien

      Merci Mirza, c’est intéressant comme piste, je vais aller voir ces pantalons tiens….

  • 15
    Cilou6
    15 décembre 2014 - 0 h 50 min | Permalien

    Ça c’est du récap !
    Moi testé celui là : http://www.burdastyle.com/pattern_store/patterns/floral-skinny-jeans-032014
    En remontant la taille de 3 cm avec un tissus bien strech. Je te rejoins sur la ceinture, d’un autre côté, j’ai cassé le zip et du coup j’ai carrément cousu la braguette et je l’enfile comme un jeggin :)

    Je pense que le remontage signifierait de modifier l’empiècement dos (en prenant des pinces de part et d’autre de la couture milieu dos) et la forme des côtes. Mais je valide le vrai 5 poches et la forme slim.

    Sinon, j’ai bien ajusté le modèle 54 du TC N6 et je l’ai fait plusieurs fois dans différents tissus (en remontant la taille de 3 cm également tiens!) en ajoutant des poches devant et/ou derrière, dont un crêpe de laine noir du plus bel effet (mais qui gratte un peu). Cela dit, le zip est sur le côté, mais on peut toujours remplacef par une braguette (voir vidéo de Peggy SAGERS sur le fly front sur youtube).

    Suite au prochain épisode donc,j’ai hâte !
    Bisouxxx
    Cilou

    Suite au prochain épisode donc, j’ai hâte!
    Bisouxxx
    Cilou

    • 16
      16 décembre 2014 - 11 h 05 min | Permalien

      Je vois que nous sommes plusieurs à adorer coudre des futes… Merci pour ces infos.

  • 17
    15 décembre 2014 - 3 h 22 min | Permalien

    Ton short gris et ton slim sont mes deux préférés !
    Je profite de ce post très approprié pour te remercier de tes décorticages de patron, ça apprend énormément sur l’adéquation patron/morpho, et c’est ultra pratique (et jamais lu ailleurs aussi !)

    • 18
      16 décembre 2014 - 11 h 06 min | Permalien

      de rien Théa, ceci dit il faut bien garder en tête le fait que je n’y connais pas grand chose non plus (je suis autodidacte), ce sont simplement des observations personnelles, pas la vérité absolue.

  • 19
    15 décembre 2014 - 10 h 15 min | Permalien

    Alors … Moi aussi, j’adore les shorts (sans mentir, c’est votre plumage ET votre ramage sur ce short qui m’a fait acheter le patron. Qui s’avère être désastreux sur moi. Mais je vais perséverer parce que je le trouve trop beau … ).
    & les deux versions courtes du Bella (la bouffante et la corsaire), je les trouve superbes.
    & sinon, moi j’avoue que dans mes bonnes résolutions 2014, il y en avait une qui consistait à découdre mon froc préféré, à en relever le patron et à en recoudre plein !!!
    Bon, elle sera pour 2015.
    Mais c’est le seul moyen que j’envisage pour le moment pour me faire un pantalon.
    Merci pour ce post en tout cas, j’avoue avoir un peu mené les mêmes investigations mais moi, j’ai pas sauté le pas … Peur de mes fesses en gros plan :-D !

    • 20
      16 décembre 2014 - 11 h 08 min | Permalien

      Laugh, en effet si tu as déjà un pantalon fétiche, il faut t’y mettre et relever le patron. Allez, 2015 sera l’année de pantalon !

  • 21
    17 décembre 2014 - 14 h 48 min | Permalien

    J’aime beaucoup la silhouette que le font le Bella droit, le Bella slim et les shorts chataigne! Je n’arrive pas à imaginer porter un pantalon large avec une longueur mollet sans des talons super hauts, comme pour une jupe longueur midi, mais c’est un goût personnel. Pour 2015 j’ai aussi acheté le patron Ginger et la jupe-culotte Meina que je trouve ultra belle, et bien pratique!

    • 22
      28 décembre 2014 - 11 h 20 min | Permalien

      Merci Mia-dodo, on va avoir les mêmes fringues en 2015 donc, faut dire que ces patrons sont vraiment cool.

  • 23
    18 décembre 2014 - 9 h 18 min | Permalien

    Ah ! les pantalons ! J’ai eu un paquet d’echecs avant de trouver quelque chose qui me conviens : le jean de la marque jalie principalement. Je te rejoint sur l’inconvénient des pantalons avec un FE sur le côté : ils tombent inexorablement. Mais je ne m’explique pas pourquoi … Faut il renforcer la fermeture avec un bouton à l’intérieur ? Il faut que je creuse parce que bien que une braguette ça fasse « trop la classe c’est comme en boutique », parfois par manque de temps ou pour avoir rendu plus « chic » avec certains tissus.

    Mon défi pour 2015 : arriver à « patronner » un pantalon à pont (un vrais), qui a aussi des poches avant…Et qui ne glisse pas au fur et à mesure qu’il se détend…là pour le moment je sèche un peu, mais essais précédents ne sont pas concluants…

    Un autre problème récurrent pour moi : la longueur. J’aime surtout les slims, mais j’aime aussi les pantalons larges. Mais là, j’ai toujours beaucoup de mal à définir la longueur parfaite. J’ai souvent soit l’impression d’aller à la pèche aux moules, soit le pantalons qui traîne très élégamment derrière les talons…

    Allez, j’ai fini de te raconter ma vie…Bonne chance à toi dans ta recherche du pantalon parfait !

    • 24
      28 décembre 2014 - 11 h 22 min | Permalien

      Merci Topinette, bon patronage de pantalon à pont !

  • 25
    19 décembre 2014 - 8 h 21 min | Permalien

    Héhé, c’est très alléchant.
    Moi aussi, je prévois des pantalons pour 2015. Je prévois des zip sur le coté, que trouvent flatteurs sur moi, des tailles hautes et de la forme cigarette.
    Affaire à suivre alors!

    • 26
      28 décembre 2014 - 11 h 22 min | Permalien

      Bonjour jolie poulette, ah oui, sur toi les pantalons cigarettes seront a-do-ra-bles. j’ai hâte de voir ça.