Ringardise vintage

Toi qui entre ici, abandonne tout espoir d’en avoir fini en 30 secondes, parce que j’ai une sacrée flopée de trucs à raconter et montrer.

Il se pourrait aussi que de vilains symptômes apparaissent à la vue de certaines des photos qui vont suivre, comme les yeux qui saignent ou le cerveau qui coule par les oreilles. Pourquoi donc ? Parce que suite à la découverte de vieux magazines de patrons dans un magasin d’occas’, je suis en plein revival 90′s, yeah baby !

Et je le prouve. Même pas peur.

Image de prévisualisation YouTube

 

Ça y est, tu bouges ton popotin en rythme (je me permets de te tutoyer aujourd’hui, j’sais pas pourquoi mais j’le sens mieux comme ça… Faut dire que puisqu’on est en 1990 j’ai 13 ans et un appareil dentaire) ?

Photos rajoutée à la demande de Manowen. Je n’ai sais pas si j’ai vraiment 13 ans dessus mais c’est la seule de cette époque que j’ai sur mon ordi… Notez tout de même que je porte un conbi-pantalon, ce que j’avais complètement oublié.

Il te revient brusquement une masse de souvenirs du temps maudit où le synthé tout pourri envahissait le top 50 tandis que les épaulettes et le fluo squattaient les magazines de mode ? Tout ça ne te dit rien car tu es un(e) sale jeune mais on t’a vaguement parlé de cette époque et ça t’intrigue ?

Alors voila, pour 3 roros en tout (50 centimes pièce, une ruine quoi), j’ai mis la main sur 6 magazines de patrons allant de 1990 à 98. Leurs noms ? Burda pour le seul numéro en français, ainsi que Knipmode et Marion qui sont hélas en néerlandais (mais ça reste compréhensible, ouf).

Oh, d’abord je les ai ouverts un peu perplexe et moqueuse, parce qu’on y trouve un sacré paquet d’horreurs quand même, mais en étudiant un peu mieux les dessins techniques j’ai eu comme un choc : voyons voyons, des fringues ultra larges portées avec des vestes très courtes, des combi-pantalon en veux-tu en voila… Mais tout cela correspond vachement à certaines tendances actuelles comme le loose (= fringues les moins ajustées possible), le cropped (= hauts très courts) et la flopée de patrons de combinaisons variées que l’on subit depuis un bail ! C’est fou non ? La mode ne serait qu’un éternel recommencement en fait ? Vous m’en direz tant.

Ne te sens point blessée dans ta chaire, toi qui aime ces tendances, mais bon, vue ma silhouette tout ça est loin d’être ma came. N’empêche que je me suis dit que ça pourrait amuser/intriguer/inspirer du monde si je montrais quelques-unes de mes trouvailles par ici. Surtout qu’en vrai, j’ai eu quelques coups de foudre, essentiellement pour des patrons de pantalons, tous larges et avec plein de détails pile comme je kiffe (mais c’est peut être parce que j’ai 13 ans ?).

Knipmode, mars 1990

Ce numéro seul valait le détour car j’y ai chopé un paquet de trucs tout à fait utilisables, ou alors tellement dingues que j’ai tout de même envie d’en faire quelque chose.

Parfait exemple de dinguitude : le combi-jupe-culotte. Si ! Fallait y penser (ou pas), en tout cas je trouve très tentante la photo de présentation, la mannequine ayant l’air super à l’aise dans la chose. Oserais-je essayer pour voir ? J’ai comme un doute, mais sait-on jamais…

Dans la même série, on trouve un veston féminisé et un chemiser en voile super ample. Pas mon style à priori, mais le tout me rappelle beaucoup un costume de gn « féminin-masculin années 30″ que j’avais réalisé pour un gn. Porté seul, le chemiser a du chien non ?  Non ? Bon, tant pis. n’empêche qu’il me plaît.

Gros coup de cœur pour une ravissante petite chose importable pour moi, qui n’aime vraiment pas les combinaisons en tout genre (pas pratique du tout, faut bien le reconnaître) : le combi-short à fines bretelles et nœud-nœud, très « esprit lingerie », surtout si il est porté sous une large jupe à taille haute et bien emboitante comme sur la seconde photo. Rien de tout ça n’est mon style et JA-MAIS je ne porterais de short sans collants pour planquer mon gras, mais certaines de mes amies seraient ravissantes dedans, la jupe sera nickel pour un costume de gn (selon le tissu, ça peut faire paysanne ou gitane, médiéval fantastique ou steampunk….).

Méga erreur morphologique mais potentiels super patrons de grossesse pour un jour peut être (je rappelle que j’ai 13 ans, donc non, j’suis pas enceinte….) : la salopette « 4 tailles trop grande mais c’est fait exprès » et le gilet à nouer sous le bidon, qui portés ensemble donnent vraiment l’impression que la demoiselle, pourtant très fine, à une brioche au four depuis déjà quelques mois. N’empêche que ça a l’air agréable à porter, j’avoue.

Premier patron que j’ai vraiment envie de tenter, ce pantalon très large à taille haute et ceinturée a plein de petits détails topissimes à mes yeux : les passants au milieu de la ceinture, les plis qui donnent l’ampleur des jambes et marquent la taille, la forme des poches… reste à voir si cela m’irait vraiment.

L’horreur du numéro : la robe de mariée tendance meringue, avec d’énormes nœuds qui tombent sur les épaules…. Beurk. Je vous préviens, c’est là le pompon absolu, les autres « horreurs du numéro » seront nettement moins horrifiques.

Et enfin le cadeau bonus : des patrons pour mec qui manquaient à ma collection, à savoir un peignoir et un boxer short. Avec en prime un pyj’ bien sympa et une chemise simple mais efficace… Dédicace spéciale pour le mannequin danseur :

Image de prévisualisation YouTube

 

Marion, juin 1990

J’ai chopé ce mag’ pour un seul et unique patron, mais qui vaut je pense le détour. Ce merveilleux pantalon ultra large, très simple avec sa taille bien serrée et portée assez haute. Porté avec un body ou une blouse rentrée dans la ceinture, ce serait je pense ultra confortable. Mais moi j’compte mettre un soutif (j’ai 13 ans certes, mais déjà une bonne idée de la future ampleur de mes généreux arguments).

L’horreur du numéro : La robe « j’ai pas de taille et j’en suis ravie », qui en plus de ruiner la silhouette de la demoiselle la mémèrise à mort avec ses gros plis plats.

 

Knipmode, mai 1991

On attaque avec une petite blouse qui me tente pas mal : manches raglans finies par une ouverture, boutonnage, pinces… Contrairement à la majorité des tops de cette époque (ou du moins de ces magazines), la ligne est ajustée sans être trop moulante. Facile à vivre quoi. Mais je ne suis sûre de rien sur ce coup, j’avoue.

Méga coup de cœur, à nouveau pour un pantalon large, qui cette fois me rappelle énormément le hakama japonais, mais en plus pratique. Les empiècements de hanches le rendent bien emboitant, la largeur des jambes donne un effet un peu jupe-culotte mais la longueur et les plis le rendent plus classes. Moi aimer ! Mais encore une fois, est-ce flatteur quand on n’est pas mannequine ? Hum, je doute, mais il n’y a qu’une façon de le savoir. Hop, sur la liste.

Je n’aime pas les bermudas (trrrrrès mémèrisant à mon avis, mais ça n’engage que moi hein), en prime la coupe très basique du top n’est pas intéressante et fait qu’on doit absolument le porter rentré…. Mais en revanche les plis et boutons recouverts du top dont on trouve un rappel à la ceinture, ça ça me plait. C’est un  détail que je piquerais bien pour autre chose.

L’horreur du numéro : la veste oversize très masculine portée avec une jupe droite qui arrive au-dessus des chevilles… Vraiment, fallait pas.

 

Marion, août 1992

À nouveau, voici un mag’ que je n’ai pris que pour un ensemble, mais j’en suis limite amoureuse, tout en me demandant si vraiment ça va m’aller un truc pareil…. C’est surtout le pantalon qui me botte : le mix des pinces, le détail du dos, la ceinture montée assez fine et sans passants…. MAIS il est large au niveau des cuissots et s’affine vers le bas, ce qui n’est pas exactement la chose la plus flatteuse du monde. À tester avec une toile, histoire de pouvoir éventuellement modifier cette partie. Quant à la blouse, je suis étonnée de l’aimer puisqu’elle est large donc importable non rentrée/ceinturée (du moins avec ma morphologie). Mais les manches raglans combinées avec le décolleté en pointe fonctionnent plutôt bien non ?

L’horreur du numéro : la veste bieeeeennnn large coupée dans une nappe un vichy noir et blanc.

 

Burda, février 1994

Commençons par rigoler un peu avec Mme Bubu en personne, car je l’ignorais mais visiblement elle aimait bien profiter de son magazine pour donner son avis sur des sujets de société. Épargnez-vous cette lecture, je vous cite juste le meilleur morceau pour le fun : « Une mère aime son enfant sans condition et à tout âge, tandis que l’amour d’un père dépend du fait si oui ou non l’enfant réalise les espoirs qu’il a mis en lui ».

Gné ?

Papa, tu m’aimes de façon inconditionnelle hein ?

Oui ? Ouf, j’ai eu peur…

 

Heureusement que de nos jours on n’a plus droit à ces petites perles, ceci dit j’économiserais sans doute plein de sous si Burda continuait à publier ce genre d’âneries…. Mais revenons à nos patrons. Je vais certainement coudre cette tunique asiatisante, aussi chouette pour une tenue de tous les jours que pour un gn.

Quant au gilet bleu, il est absolument parfait pour me coudre une tenue steampunk, j’suis fan du double boutonnage, du col et des pans en pointes.

L’horreur du numéro : je suis dubitative devant le combi-short à col et double boutonnage, dont la patte de boutonnage se détache au niveau des hanches.

 

Knipmode, avril 1998

Ce numéro est déjà beaucoup plus proche de la présentation actuelle du magazine, et ouf, on n’y trouve aucune fringue cousue dans une nappe de ma grand-mère. Plus de fringues oversize non plus (enfin quasi) et les pantalons se font ajustés… C’est tout de suite moins drôles. Je l’ai pris sans grande conviction, pour deux modèles que je ne suis pas certaine de coudre : la veste et la robe inspirées par les vêtements traditionnels chinois. Mais je trouve les coupes peu travaillées, il n’y a que des pinces poitrines pour les ajuster… De bonnes bases à modifier ?

Il n’y a même pas d’horreur dans ce numéro, c’en est décevant. En fait j’en viens à me dire que ce sont justement tous les trucs douteux du débuts des années 90 qui étaient motivants, bien que parfois mochissimes : pas question de les coudre tels quels, mais tout ça me donne une masse d’idées. Ça fait du bien de se pencher sur ce qui ne se fait plus, il y a toujours un p’tit quelque chose à en tirer au final.

 

Hé, mais y’a beaucoup de pantalons (tous larges) dans cette sélection….

Et ouais, en ce moment c’est mon obsession, je suis toujours raide dingue du Bella de Burdastyle (à ce jour le patron que j’ai le plus cousu), mais j’ai envie de lui faire des infidélités juste pour voir. J’espère en reparler très vite.

 

35 Commentaires

  • 1
    13 novembre 2014 - 7 h 45 min | Permalien

    T’envois du lourd là !!! Je ne sais même pas par où commencer..

    Je vais donc commencer par le mannequin danseur.. lui il sait vendre son boxer ! ^^
    La robe de mariée, OMG, c’est juste trop !
    Aux combinaisons, tu peux toujours rajouter des boutons pressions dans le bas (je fais ça pour les salopettes de mes enfants, ils n’ont certes pas 13 ans mais c’est pas mal efficace ^^ ) pour que ça soit plus pratique ! :p

    Dans les trucs chouettes, j’adore le dos du pantalon du Marion d’août 1992

    Et les avis de madame Bubu : WHAT?? Enfin, j’ai quand même ri en lisant l’essentiel ! :p Mais la photo de toi et ton papa est juste trop chou ! :

    Je vais m’arrêter ici sinon mon commentaire sera aussi long que ton post !

    • 2
      18 novembre 2014 - 10 h 53 min | Permalien

      Hum, les boutons pression, c’est une idée, mais quelque chose me dit qu’on perd en chic avec ça…

  • 3
    13 novembre 2014 - 10 h 29 min | Permalien

    You made my day ;-)

    • 4
      18 novembre 2014 - 10 h 53 min | Permalien

      You’re welcome!

  • 5
    Sophie
    13 novembre 2014 - 11 h 04 min | Permalien

    Heureusement Madame Burda se cantonne désormais aux partons….
    J’ai hâte de trouver ici tes pantalons larges….

    • 6
      18 novembre 2014 - 10 h 54 min | Permalien

      Merci Sophie, mais hélas, ce n’est pas pour tout de suite (je veux couddddddre, arg !)

  • 7
    13 novembre 2014 - 12 h 09 min | Permalien

    la vache, ça envoie du rêve…On va pas tout regretté non plus sur ces années là.
    En pleine grossesse, oublie la salopette ou bien bricole une poche pour la sonde urinaire qui ira avec.;p

    • 8
      18 novembre 2014 - 10 h 54 min | Permalien

      Han, j’y avais pas pensé, merci pour le tuyau !

  • 9
    stella
    13 novembre 2014 - 16 h 04 min | Permalien

    Ah Ah c’est clair que c’était kitsch la mode années 90! La combo jupe culotte à pois est sympa! C’est peut être à cause des pois! lol
    Par contre la robe de mariée c’est vraiment beurk! lol
    T’as trop chou avec ton papa

    • 10
      18 novembre 2014 - 10 h 55 min | Permalien

      Quoi, tu ne veux pas ce modèle pour ta robe de mariée ? Je suis déçue par ton manque d’audace sur ce coup.

  • 11
    13 novembre 2014 - 18 h 13 min | Permalien

    rolala les perles !!! merci pour cet article et pour tous les petits bonus : les clips-nan-mais-WTF ?! les débordements de Madame Bubu (mais pourquoi ?!) et cette photo trop chouuu où on te reconnait vachement bien mine de rien ! il manque (cruellement) la photo de tes 13 ans par contre, un petit édit serait le bienvenu ;)

    • 12
      18 novembre 2014 - 10 h 55 min | Permalien

      Ordonne et j’obéis !

  • 13
    Cilou6
    13 novembre 2014 - 21 h 44 min | Permalien

    Ma fille kiffe les jeans mom taille ultra haute à porter avec un croptop. ..Bananarama, ça te dis quelque chose ?
    Pour moi ce sera taille haute et jambes ajustées.

    Ou alors, un fuseau, tu te souviens des fuseaux? Pas confortable d’avoir cet élastique dans la chaussure, mais ça faisait de belles jambes… là, je m’égare, tu es plus jeune que moi, pas sur pour le fuseau. Mais J’dis ça J’dis rien ;)

    La question qui me taraude c’est : mais keski zauraient fait Tendances couture à l’époque? Parce que, niveau horreurs, je trouvais qu’ils avaient mis la barre assez haut, mais là. …

    jupe culotte, oui, mais pas si longue!!

    Bisouxxx
    Cilou

    • 14
      18 novembre 2014 - 10 h 56 min | Permalien

      HAha, chez TC tout est dans les choix de tissus et les photos en fait.

  • 15
    14 novembre 2014 - 9 h 06 min | Permalien

    Mdrrrr. J’ai des perles comme ça aussi, et je les garde pour me détendre de temps en temps ^^

    • 16
      18 novembre 2014 - 10 h 56 min | Permalien

      Comme je te comprends. Faut que j’en trouve d’autres comme ça, je suis accro.

  • 17
    Pamina
    14 novembre 2014 - 14 h 24 min | Permalien

    Ça alors, moi qui ne couds plus, je lis tes critiques avec la même gourmandise que si je devais choisir un patron !
    Maintenant j’attends avec curiosité comment tu vas nous interpréter tout ça !
    (Je ne couds plus pour cause de mal au dos, mais je tricote !)

    • 18
      18 novembre 2014 - 10 h 57 min | Permalien

      Ah mince Pamina, j’espère que ça va s’arranger pour ton dos.

  • 19
    atchoum
    14 novembre 2014 - 20 h 45 min | Permalien

    Heuu… moi j’adore, vraiment, le pantalon rouge (rallongé)… j’ai pourtant moins de 60 ans et, je crois, aucun passif familial!

    • 20
      18 novembre 2014 - 10 h 57 min | Permalien

      Nan mais ce pantalon est canon quoi, je te comprends.

  • 21
    14 novembre 2014 - 21 h 37 min | Permalien

    Hello Saki ! Je n’avais pas tout à fait ce souvenir des 90′ où j’avais un peu plus de 13 ans, et un look d’enfer composé d’un manteau métallisé, futuriste à souhait et de bottines extra plates tout aussi épurées… Là, je suis curieuse et impatiente de voir tes interprétations ! Et merci pour cette nouvelle critique aussi inspirée que drôle ! Et puis je voulais te répondre sous un autre billet sur le « fait main », pour te dire, j’avance douuuucement sur le pantalon… Bonne journée !

    • 22
      18 novembre 2014 - 10 h 58 min | Permalien

      Des photos, des photos ! Bonne couture alors.

  • 23
    15 novembre 2014 - 10 h 40 min | Permalien

    ;p Je ne te jetterai pas la pierre, j’ai hérité il y a quelque temps de toute une collection de Fait Main datés entre 1984 et 1995… Et contre toute attente, j’en ai gardé un certain nombre, même s’il faut avouer que de nombreux modèles piquent les yeux! (Je pense notamment à une combi pantalon à manches longues et épaulettes extra larges qui me donne encore des cauchemars) En tout cas, ça vaut la peine de feuilleter de vieux magazines de temps à autres, ne serait-ce que pour se payer un bon fou rire.
    Bises

    • 24
      18 novembre 2014 - 10 h 59 min | Permalien

      Ahhh, tu envoies du rêve là ! Je visualise la chose, effectivement ça doit être fun.

  • 25
    16 novembre 2014 - 0 h 49 min | Permalien

    hahaha, merci d’avoir relevé le défi !!! là l’article est juste p-a-r-f-a-i-t :D

    • 26
      18 novembre 2014 - 10 h 59 min | Permalien

      On ne voit pas l’appareil dentaire hélas…

  • 27
    Laurence
    17 novembre 2014 - 15 h 05 min | Permalien

    Ouah, ça calme (surtout la robe de mariée).
    sacrés trouvailles !
    Par contre, le numéro Burda, février 1994 fait bien envie tiens, j’adore les gilets !
    (j’ai plus qu’à chercher sur internet).

    • 28
      18 novembre 2014 - 11 h 03 min | Permalien

      Hello poulette ! Vu que tu es une vraie copine de la vraie vie, si tu veux je t’envoies le magazine pour que tu puisses recopier les patrons, ce sera plus simple.

  • 29
    18 novembre 2014 - 9 h 16 min | Permalien

    Globalement, il me semble qu’il y a pas mal de bons basiques, à retravailler. J’aime beaucoup tous ces patrons taille haute devenus tellement rares. La jupe à bouton du début , bien raccourcie, me parait également fort intéressante… J’ai hâte de voir tes essais

    • 30
      18 novembre 2014 - 11 h 04 min | Permalien

      Ahhhh, les tailles hautes, c’est vrai qu’elles se sont faites rares ces derniers temps mais j’ai l’impression que ça revient enfin (cf le ginger jeans de closet case par exemple).

  • 31
    Filo
    19 novembre 2014 - 12 h 31 min | Permalien

    Voilà pourquoi la couture n’était plus du tout à la mode dans les années 90 (la robe de mariée croquignolette directement inspirée du mariage de diana si si) et la cauchemardesque tenue jupe aux cheveilles/chemise over-size… (mandieu j’ai porté des trucs comme ça moi? hélas oui)
    Ceci dit les pantalons larges, je crois que c’est LE truc qui revient à la mode (grave comme on dit) celui de knipp mode me tenterait bien mais c’est périlleux…
    Mais au moins, tu nous offre une bonne tranche de rigolade!

  • 32
    22 novembre 2014 - 2 h 45 min | Permalien

    Après ces splendides découvertes, je suis presque déçue de n’avoir connue les années 90′s qu’à travers les minikeum’s (oui parce que je suis une sale jeune) mais je suis ravie de parfaire ma culture couturistique. Se pourrait il qu’un jour mes enfants rient ainsi de mon style? Hum, bon, je ferai bien d’arrêter mes jupes en tapisserie florale… Oh la la, j’aime beaucoup pourtant Madame Bubu mais elle aurait mieux fait de s’en tenir à la construction de patron… et à la limite critique de mode… Un grand OMG pour la robe de mariée!! Je suis allée googleliser la robe de Lady di du coup (ah merveilleux internet qui n’existait pas dans les 90′s… Mais comment faisait-on???) et je confirme que les petits noeuds sont comme une cerise sur le gâteau de la manche emmeringuée… Merci pour la rubrique, j’ai appris plein de choses!!

  • 33
    22 novembre 2014 - 21 h 57 min | Permalien

    Merci pour ce flash-back.
    Ah les éditos moralistes des anciens Burda ça nous a toujours bien fait rire. C’était déjà en décalage d’une génération ou deux.
    Ces anciens numéros sont collector c’est un régal à feuilleter !
    La mode du slim et du fluo ne laisse rien présager de bon sur le retour des années 1980/90.
    Je prédis la tendance revival des formes XXXL avec maxi-épaulettes pour bientôt.
    En même temps (pour les plus jeunes) il faut bien se dire que les magazines Burda de l’époque reflètent à peu près autant ce que l’on porte au quotidien que les magazines Burda d’aujourd’hui :) ))
    On les commente beaucoup mais on ne s’en lasse pas ;)

  • 34
    Lune bleue
    25 novembre 2014 - 15 h 06 min | Permalien

    Aaaah Saki !!!
    Je jette, tranquillement un oeil à ton blog et je lis « puisqu’on est en 1990 j’ai 13 ans et un appareil dentaire », mais, mais, mais, à l’été 90, moi j’avais 19 ans et demi (tout est dans le demi), mon bac, mes lunettes, mon air ahuri et un combishort aussi… Arg, j’en ai pris un coup de vieux d’un coup, bouuuuuhhhh… ;-)
    Bref, ceci dit, tu as tout de même dégoté quelques perles et je pense qu’il y a pas mal de petits détails intéressants à réutiliser. En plus, j’ai bien ri.

    Knipmode 90 : moi je me referai bien le combishort direct sans retouches, je suis sure qu’il passe sans problème (le mien était pareil, mais avec des manches courtes),
    par contre la salopette 4 tailles trop grande que tu sois une brindille, enceinte ou pourvue de courbes appétissantes, l’effet est le même : importable et « gros cul… » assuré (je sais j’en avais une),
    la jupe boutonnée sur short, oui, garde l’idée, mais en bien moins tarabiscoté comme coupe, ça peut être très chouette,
    l’ensemble pantalon et veste courte et épaulée rouge, je suis fan (bon à revoir sur les formes, mais ça mets vraiment la taille en valeur, euh… faut peut être réduire un peu les épaules aussi, parce que là, surtout, si comme moi on a plus d’épaule que de hanches… bref),
    mention spéciale à la robe de mariée et au mannequin homme ;-D

    Knipmode 91 : la petite blouse est sympa et le pantalon à plis aussi (mais ‘aurai tendance à remonter les plis jusqu’en haut, histoire de faire carrément hakama, à voir ce que ça donne de dos aussi, le seyant de la chose n’est pas garanti…).

    Marion 92 : le détail du dos du pantalon est à reprendre d’urgence, à mon humble avis, taille de guêpe assurée, mais juste ce détail, à adapter sur un de tes bella, par exemple ?

    Bref, merci Saki pour la crise de fou-rire, le retour arrière brutal et les petits détails à (ré)adopter.

    J’ai vu « la maison victor » ce matin, je l’ai feuilleté et reposé sans regrets (surtout en regardant les mensurations taille-fesses du 34 ????! m’enfin ?!), mais j’attends ta chronique avec impatience, si tu n’est pas noyée sous la peinture de ton appart.

  • 35
    27 novembre 2014 - 9 h 03 min | Permalien

    Toujours ce p’tit brin de folie que j’aime tant !!! J’adore te lire merci encore pour ces textes ! Ce petit retour en arrière a fait du bien à tout le monde !!!Belle journée !