Ceci n’est pas un jean

Ça a la couleur d’un jean, le tissage d’un jean, les surpiqures d’un jean, les rivets d’un jean…

Mais ce sergé dégotté chez Gotex est en réalité plus fin que de la toile de jean, ce qui lui donne un tombé top avec ces jambes un peu larges.

Moins larges que prévu car décidément ce patron abuse sur ce plan, j’ai donc raboté cette partie de quelques centimètres, bâti pour vérifier le rendu et validé la chose.

Yeah, je peux enfin dégainer ce pull cropped !

Que dire d’autre ? Pour ne pas changer, j’ai utilisé le patron Bella dispo sur Burdastyle, sauf que cette fois j’ai découvert le point faible de la bête : ses poches. Plus précisément : les poches les plus stupides du monde !

Je n’en avais pas conscience car jusqu’à présent je l’ai systématiquement cousu en modifiant cette partie, et bam, là j’me suis dit « hé, pourquoi ne pas laisser une chance à ces mignons mignons petits plis ? »

Le triste triste résultat est sans appel… Ces poches ne contiennent quasi rien, sont trop basses pour y glisser les mains sans être ridicule et pour obtenir ces plis il a fallu rajouter de l’ampleur à un niveau déjà naturellement beaucoup trop rebondi de mon anatomie.

De plus, pour que ces saletés tiennent en place j’ai fini par les coudre en repassant sur les surpiqures verticales. Ça a marché, mais le tissu tire et crée des plis moches sous la braguette. La lose quoi.

Le rendu n’est pas si mal avec un long t-shirt.

Heureusement le tissu et les surpiqures me bottent à fond les ballons (dommage qu’il n’y ait pas un petit pourcentage d’élasthanne ceci dit, je me suis habituée au confort de ce type de tissu), et comme d’hab’ j’suis fana de la ceinture corsetée ultra haute qui marque la cambrure et fait une chute de rein tout à fait sympathique.

Okkkkaaaaayyyyyyy, il me reste 16 jours pour coudre et tricoter les cadeaux de noël de toute la famille. J’suis laaaaaarrrrrge.

 

1874 #4 Veste et accessoires

Pfiouuuuu, il m’aura fallu une plombe pour traiter toutes ces photos !

Résultat je vais faire court pour les explications, d’autant que j’ai déjà causé du patron de ma tournure et des inspirations dans les articles précédents (inspi + 1, 2 et 3). L’essentiel à retenir c’est que j’ai fini cette tenue la nuit avant le jeu, que certaines choses ont été faites à l’arrache, que j’ai énormément travaillé avec des chutes de tissu et autre matos de récupération afin de faire des économies, et… que (pour toute personne me connaissant ce n’est pas une surprise ) je ne suis pas vraiment satisfaite. lire la suite »

Duo !

Qui ignore encore qu’on organise un concours d’enfer sur Thread&Needles, qui ?

Non seulement nos gentils sponsors ont tout déchiré au niveau des lots mais en prime j’aime énormément le thème (heureusement, vu que je fais partie du jury) : les deux font la paire ! Nous avions déjà organisé un concours avec ce titre mais cette fois il y a une sacrée nouveauté puisqu’on peut aussi participer à deux, chacun(e) cousant ou tricotant une pièce de son côté. Mais forcément, en cas de victoire il faudra partager le lot.

Emiliechat et moi avons décidé de mouiller le maillot pour donner l’exemple. Nous nous sommes mises d’accord sur le modèle (t-shirt à manches marteaux n°8 pour moi et 9 pour elle du magazine Ottobre 05/2015), les couleurs (gris et rose) et le slogan clin d’œil, peins à l’aide d’un pochoir maison coupé dans du freezer paper chez moi, réalisé avec du flex chez elle.

Au final j’aime beaucoup ce t-shirt mais il m’aura fallu bien reprendre le patron. J’ai flairé le souci et coupé un 40 au lieu de mon 42, las c’était encore bien trop grand. La carrure a été laissée telle quelle car le jersey de viscose utilisé marque tous les défauts, donc de toute façon il ne convient pas pour quelque chose d’ajusté. Par contre j’ai ratiboisé les manches en long et en large.

Pour voir la version d’Emiliechat mais aussi d’autres réalisations canons des membres du jury, c’est par ici que ça se passe ! J’suis fan du rendu du t-shirt d’Émilie, le flex a un rendu bien plus nickel que ma peinture sur ce coup, ça me donne carrément envie d’essayer.

Pour une fois je n’ai aucun tricot en cours, pas de projet couture découpé… Après quelques semaines d’esclavage sur ma machine pour finir une flopée de costumes de gn et d’halloween, je m’offre deux ou trois jours de farniente et lecture bien mérités. Mais promis : dès que j’aurais récupéré toutes les photos prises lors de mon gn 1874 vous aurez droit à un grrrrrrros article sur le sujet.

 

Vite vite

Me voila enfin rentrée de ce fameux gn 1874.

Je suis sur les rotules mais la tournure et les accessoires ont tous été finis à temps, il ne me reste plus qu’à les immortaliser et ajouter les explications nécessaires.
En attendant voici mon dernier châle, encore un New Orleans puisque je voulais tester les dernières modifications apportées à ce patron maison.

Difficile de donner des détails… Le fil m’a été offert par Lili the banyan tree lors d’un troc il y a plus de deux ans déjà (merci merci !) : deux écheveaux pure laine teints à la main, enfin plutôt au spray je crois, sur la table de sa cuisine.

J’aime énormément les effets obtenus, avec quelques discrètes pointes de vert dans une mer de bleu nuancé.

Il est grand, chaud et moelleux, que demande le peuple ?